From Paris with Love

From Paris with Love

Données clés
Titre québécois Bons baisers de Paris
Réalisation Pierre Morel
Scénario Luc Besson
Adi Hasak
Musique David Buckley
Acteurs principaux

John Travolta
Jonathan Rhys-Meyers
Kasia Smutniak

Sociétés de production EuropaCorp
Apipoulaï Prod
M6 Films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre action
Durée 93 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

modifier Consultez la documentation du modèle

From Paris with Love ou Bons baisers de Paris au Québec est un film d'action français réalisé par Pierre Morel et sorti en 2010. Le film est produit et coécrit par Luc Besson.

Le film reçoit des critiques globalement négatives et ne rencontre pas le succès auprès du public.

Synopsis

James Reese est l'assistant personnel de l'ambassadeur des États-Unis à Paris, Bennington. Il rend aussi parfois de petits services aux Forces Spéciales, mais on ne lui confie que de petites missions, jusqu'au jour où s'organise un sommet international. James doit alors collaborer avec Charlie Wax, un agent des services secrets qu'il doit aller chercher à l'aéroport. Il découvre alors les méthodes « musclées » de Wax. Leur mission ne sera pas de tout repos.

Fiche technique

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Distribution

Production

Genèse et développement

Fidèle de Luc Besson, Pierre Morel a été séduit par le concept du film : « J'avais envie d'enchaîner avec encore plus d'action. C'est en partie pour cette raison que j'ai voulu réaliser From Paris With Love et aussi parce que ce film me permettait d'explorer le concept du duo. Taken est un film de solitaire. D'un bout à l'autre de son aventure, le personnage de Liam n'a pas de copains, pas de partenaires, rien ! Alors que dans From Paris With Love, c'est un échange entre deux personnages[4]. »

Coscénariste du film, Adi Hasak raconte l'origine du titre du film qu'il trouvait étrange :

« [...] J'ai fini par revoir Luc et lui ai dit : “Luc, ce titre est génial mais pourquoi celui-là”. Et il a répondu : “Tu ne comprends pas pourquoi ?”. J'ai répondu : “Non. Je présume que c'est un hommage à From Russia with Love ?”. Il m'a répondu : “Oui. Mais la principale raison vient d'une réunion avec mon comptable où nous avions besoin de trouver un titre pour ce projet. Nous nous sommes dits que ce serait drôle qu'au lieu de From Russia with Love, on l'appelle From Paris with love ??!!”. Et du coup ce titre est resté[4] ! »

— Adi Hasak

Tournage

Le tournage, d'une durée totale de 12 semaines, débute par une première semaine aux alentours d'Annecy (notamment sur l'Autoroute A41) et se poursuit à Paris, (notamment à la tour Eiffel, le pont des Arts, la Voie Georges-Pompidou, ...) et en Île-de-France (notamment les studios SETS à Stains, aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, ...) pour les 11 semaines suivantes[5].

Le film aurait dû être tourné en partie à Montfermeil, avec des explosions de voitures. Toutefois, un certain nombre d'exactions, dont la destruction crapuleuse de matériels[6], mettent le tournage en cause[7]. Finalement relancé, le film a été tourné à la cité de la Coudraie à Poissy, en remplacement de Montfermeil[4].

Le look de John Travolta est une idée de l'acteur, dans la lignée de celui qu'il arborait dans L'Attaque du métro 123 : « Je trouvais que cela fonctionnait bien, mais je voulais y rajouter quelque chose de plus. Du coup, j'ai décidé de me raser la tête, de me laisser pousser la barbe et de m'habiller comme les soldats de fortune. Vous savez, ces types sont presque tous stylés, maintenant. Nous avons regardé les images de ces gars qui portent des armes à feu, des écharpes, des vestes en cuir et des pantalons de parachutistes. Ils sont vraiment fascinants[4] ! »

Sortie et accueil

Critique

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Le film reçoit des critiques mitigées. Sur l’agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient 37 % d'avis favorables pour 162 critiques et une note moyenne de 4,710. Le consensus étant : « Bien que n'étant pas dénué de charmes — le plus fameux d'entre eux est la performance exaltante de John Travolta — From Paris with Love est trop confus et disjoint pour être satisfaisant[8] ». Sur Metacritic, qui utilise une moyenne pondérée, le film obtient une note de 42100 pour 32 critiques[9].

Peter Travers de Rolling Stone lui a attribué 14 et a déclaré : « From Paris with Love ne présente aucun signe vital, écrasant juste une répétition ennuyeuse qui fait qu'une scène violente et bruyante se déroule exactement comme la dernière »[10]. D'autres critiques parlent d'un film « ridicule » et d'une intrigue raciste[11],[12].

Box-office

Le film rapporte environ 52 millions de dollars, soit l'équivalent de son budget de production[2].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada 24 077 427 $[2] [13] 5[13]
Drapeau de la France France 330 007 entrées[14] - -

Monde Total mondial 52 830 951 $[2]

Clins d’œil

  • Dans une scène, John Travolta récupère un sac en papier kraft dans lequel se trouvent des Royal Cheese, référence directe à son personnage et à une scène de Pulp Fiction (1994) de Quentin Tarantino.
  • La réplique de John Travolta, « wax on, wax off »[15] fait référence au film Karaté Kid (The Karate Kid), sorti en 1984. Il s'agit de la phrase fétiche du maître d'arts martiaux Miyagi[16], qui enseignait au héros du film comment parer une attaque en s'entraînant à lustrer des capots de voiture. Dans la version française du film de 1984, la formule était traduite par « frotter, lustrer »[17]. Dans la VF de From Paris with Love, la référence reste en anglais, probablement à cause du jeu de mots intraduisible relatif au nom du personnage de Travolta, Charlie Wax. Wax désigne en anglais la cire notamment celle utilisée pour le surf.

Notes et références

  1. « From Paris with Love » (fiche film), sur Allociné
  2. a b c et d (en) « From Paris with Love », sur Box Office Mojo (consulté le )
  3. (en) From Paris with Love sur l’Internet Movie Database
  4. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  5. (en) Filming & production sur l’Internet Movie Database
  6. "Montfermeil privé de Besson et Travolta ?" l'Express du 14 octobre 2008
  7. "Montfermeil : Besson menace d'annuler le tournage" Le Figaro du 15 octobre 2008
  8. (en) « From Paris with Love », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  9. (en) « From Paris with Love Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  10. (en) Peter Travers, « From Paris with Love : Review » [archive du ], sur Rolling Stone, Wenner Media, (consulté le )
  11. (en) « From Paris with Love Review », sur SBS Movies, (consulté le )
  12. (en) « From Paris with Love review », sur Newshub (consulté le )
  13. a et b (en) « From Paris with Love - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )
  14. « From Paris with Love », sur JP's Box-office (consulté le )
  15. Liste de citations en Version Anglaise Originale du film From Paris with Love sur IMDB.
  16. Liste de citations en Version Anglaise Originale du film The Karate Kid sur IMDB.
  17. "Frotter, lustrer" sur replikultes.net

Liens externes

  • Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata
  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • BFI National Archive
    • Centre national du cinéma et de l'image animée
    • Ciné-Ressources
    • Cinémathèque québécoise
    • Filmweb.pl
    • IMDb
    • LUMIERE
    • Movie Review Query Engine
    • OFDb
    • Rotten Tomatoes
    • The Movie Database
    • Unifrance
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Metacritic
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
v · m
Pierre Morel
Réalisateur
  • Banlieue 13 (2004)
  • Taken (2008)
  • From Paris with Love (2010)
  • Gunman (2015)
  • Peppermint (2018)
  • Embuscade (2021)
  • Freelance (2023)
  • Canary Black (?)
Producteur
  • Overdrive (2017)
v · m
Réalisateur
Producteur et scénariste
Producteur (uniquement)
Voir aussi
  • icône décorative Portail du cinéma français
  • icône décorative Portail de Paris
  • icône décorative Portail des années 2010