Banlieue 13

Page d’aide sur l’homonymie

Ne doit pas être confondu avec B13.

Banlieue 13
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.
Données clés
Réalisation Pierre Morel
Scénario Luc Besson
Bibi Naceri
Musique Damien Roques
Acteurs principaux

David Belle
Cyril Raffaelli
Tony D'Amario
Dany Verissimo

Sociétés de production EuropaCorp
TF1 Films Production
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Action, science-fiction, policier
Durée 84 minutes
Sortie 2004

Série

Banlieue 13 : Ultimatum
(2009)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

modifier Consultez la documentation du modèle

Banlieue 13 (parfois abrégé B13) est un film français réalisé par Pierre Morel et sorti en 2004. Il s'agit d'un film d'anticipation présentant une ville de Paris dystopique en 2013. Le film est produit par Luc Besson, qui coécrit également le scénario avec Bibi Naceri.

Une suite intitulée Banlieue 13 : Ultimatum est sortie en .

Synopsis

À Paris, en 2013, un mur d'isolement entoure les cités ghettos de la banlieue. Les gangs y règnent en maîtres absolus dont le plus puissant est dirigé d'une main de fer par Taha. Leïto, un habitant de la cité qui déteste le trafic de drogue, a dérobé de l'héroïne à Taha et la détruit dans sa baignoire à l'aide de produits chimiques. Après une course-poursuite entre les hommes de Taha et Leïto, ce dernier, bien plus agile, réussit à s'enfuir. Pour se venger, Taha fait enlever Lola, la jeune sœur de Leïto, et l'oblige à se rendre. Leïto parvient discrètement chez Taha, délivre sa sœur et les deux emmènent le chef du gang au commissariat. Poursuivis en voiture par les hommes de Taha, ils entrent et expliquent qui ils amènent et amènent de l'héroïne. Le commissariat est alors assiégé par le gang de Taha. Le commissaire, devant prendre sa retraite le soir même, ne veut pas de bataille rangée, met Leïto en prison et relâche Taha, qui en profite pour emmener Lola avec lui.

Damien, un agent d'élite de la police, est infiltré dans une organisation criminelle des beaux quartiers et parvient à coffrer Carlos Montoya, le chef de ce groupe. Après ce succès, son supérieur, mandaté par le secrétariat à la défense Kruger, lui confie la mission de retrouver une bombe qui a disparu dans la Banlieue 13 et qui va exploser au bout de 24 heures si elle n'est pas désamorcée. Il devra être accompagné de Leïto, qui lui servira de guide dans la banlieue 13. Après leur évasion d'un fourgon cellulaire et un premier contact houleux, Damien accepte d'aider Leïto à délivrer sa sœur des mains de Taha, à condition qu'il l'aide ensuite à retrouver la bombe.

Se faisant capturer pour s'approcher de Taha, Damien et Leïto s'évadent après avoir fait croire à Taha que la bombe serait rachetée pour 20 millions d'euros par le ministère de la défense et que l'argent serait versé sur un compte. Après avoir abattu de sang froid le geôlier des lieux, Taha est exécuté à son tour de sang froid par son propre gang lors d'une fusillade. Damien et Leïto arrivent en bas de l'immeuble où est la bombe et le second de Taha, K2, nouveau chef du gang, leur ordonne de s'occuper de la bombe.

Ils doivent combattre un gigantesque colosse appelé « Yéti », que Leïto arrive à ligoter. Ils arrivent ensuite près de la bombe où Damien appelle Kruger pour avoir le code pour la désamorcer, mais Leïto se rend compte que le code correspond à la date du jour. Ils se battent et Lola empêche Damien de composer le code. La bombe n'explose pas et Damien la rapporte au ministère. Sous menace, Kruger révèle que le plan initial était de faire exploser la bombe pour tuer tous les habitants, étant filmé Kruger est mis devant ses responsabilités. Plus tard, Leïto et Lola retournent dans la Banlieue 13 raccompagnés par Damien, qui leur explique que les écoles et les commissariats vont rouvrir dans la banlieue 13.

Fiche technique

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution

Production

Genèse et développement

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Il s'agit de la première réalisation de Pierre Morel, qui était avant cela cadreur puis directeur de la photographie. Le film a connu une préproduction très rapide. Elle débute en janvier 2004[12]. C'est Luc Besson qui a proposé le projet au cinéaste débutant : « Un jour je me suis retrouvé dans le bureau de Luc Besson qui me dit “tiens, lis ça et dis moi si ça te branche de réaliser ce film”. J'ai passé la nuit à lire le scénario et je l'ai rappelé le matin. Je lui ai dit que ça me branchait, mais que je me demandais si j'allais être à la hauteur. Il m'a répondu “ne commence pas à être désagréable !” (rires) On a débuté la préparation en janvier 2004[12]. »

Attribution des rôles

Les deux rôles principaux sont tenus par Cyril Raffaelli et David Belle, qui débutent dans ce rôle. Le premier est un cascadeur professionnel reconnu qui s'est fait remarquer dans d'autres productions de Luc Besson telles que Les Rivières pourpres 2 : les Anges de l'Apocalypse ou Le Baiser mortel du dragon, dans un combat l'opposant à Jet Li. Dans Banlieue 13, il est également le chorégraphe de toutes les scènes d'action et tient le rôle de Damien, ce qui constituait une première pour ce cascadeur habitué aux rôles exclusivement physiques. David Belle, l'interprète de Leïto, est un des fondateurs du parkour (avec les membres des Yamakasi), aussi appelé art du déplacement. Dans Banlieue 13, il fait la démonstration de son talent.

Pierre Morel justifie ce choix : « Le public a besoin de vrai héros, plus seulement d'acteurs qui font semblant. Les sportifs, les cascadeurs sont en train de devenir de vrais stars. Le coté réaliste de l'action plait de plus en plus au spectateur à la recherche de sensations extrêmes[12]. »

Tournage

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Le tournage a lieu en Roumanie (Pitești, Studios Mediapro Pictures à Buftea), ainsi qu'à Paris et en Île-de-France (Épinay-sur-Seine, (Evry, Nanterre, Drancy, Méry-sur-Oise)[13],[14]. Pierre Morel décrit un tournage très rapide « un marathon [...] un tournage assez long mais avec une telle énergie que c'est passé à une vitesse folle[12]. »

Bande originale

La musique du film est composée par Damien Roques (sous le pseudonyme de Da Octopusss). L'album de la bande originale contient des chansons de nombreux artistes et groupes de rap français ainsi que certaines compositions instrumentales.

Liste des titres
  1. Iron Sy - Résistant (4:10)
  2. MC Jean Gab'1 - Paname (4:32)
  3. Diam's - Cause à effet (5:11)
  4. Rohff feat. Intouchables Houston - Warriorz (4:43)
  5. IAM - Mental de Vietcong (4:24)
  6. Lino - Délinquante musique (5:44)
  7. Da Octopusss - Motors (2:01) (instrumentale)
  8. Singuila feat. Jacky Brown - En bas de ma fenêtre (3:39)
  9. Nuttea feat. Sir Samuel - Je ne pourrai jamais oublier (4:08)
  10. Kayliah - Ladies (3:52)
  11. Jmi Sissoko - Loin de ça (3:22)
  12. Da Octopusss - Bomb (2:47) (instrumentale)
  13. Oxmo Puccino feat. Le Célèbre Bauza - Warriorz (4:30)
  14. Loovay - J'ai le vocal de taille (3:49)
  15. Melissa - Écoute l'écho (3:25)
  16. Da Octopusss - Banlieue 13 (2:57) (instrumentale)
  17. Da Octopusss - Opéra (3:43) (instrumentale)

Sortie et accueil

Accueil critique

Le film n'a pas été bien reçu par la critique mais a attiré un million de spectateurs dans les salles françaises. Aux États-Unis c'est l'inverse qui s'est produit, le film n'a pas rencontré un large public faute de distributions dans les salles (151 salles seulement) mais a connu un certain succès critique. Hollywood peinant à proposer de nouvelles sensations fortes dans ce registre, la critique locale a souvent vu dans Banlieue 13 le meilleur film d'action de l'année[15]. À l'instar du cinéma d'action asiatique, et contrairement au cinéma d'action hollywoodien, Banlieue 13 est un film « physique » où les effets spéciaux informatiques ont assez peu de place.

De nombreux commentateurs du film l'ont présenté comme un mélange entre New York 1997 de John Carpenter (pour l'intrigue) et Ong-bak de Prachya Pinkaew (pour sa chorégraphie spectaculaire et l'absence d'effets spéciaux).

Box-office

Box-office Drapeau de la France France (sources Allociné[16])
Semaine Entrées Cumul
10 au 471 029 471 029
17 au 230 064 701 093
24 au 149 155 850 248
1 au 76 089 926 337
8 au 25 286 951 623
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis (sources Box Office Mojo[17])
2 au 411 544 $ 411 544 $
Recettes totales 1 200 216 $
Box-office Alt=Image de la Terre Mondial (sources Box Office Mojo[17])
Recettes mondiales 10 976 892 $

Distinctions

Entre 2005 et 2006, Banlieue 13 a été sélectionné 4 fois dans diverses catégories et a remporté 1 récompense[18],[19].

Récompenses

Nominations

Remake

En 2013, débute le tournage d'un remake franco-américain intitulé Brick Mansions. Réalisé par Camille Delamarre, le film sort en 2014. David Belle y reprend son rôle alors que Cyril Raffaelli est remplacé par Paul Walker.

Notes et références

Notes

  1. Classification CNC France : « Succession ininterrompue de scènes de violence : la Commission recommande une interdiction aux moins de douze ans. »

Références

  1. (en) « Banlieue 13 - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  2. « Banlieue 13 - Société de Production / Sociétés de distribution », sur Unifrance.org (consulté le ).
  3. « Budget du film Banlieue 13 », sur JP box-office.com (consulté le ).
  4. (en) « Banlieue 13 - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  5. (en) « Banlieue 13 - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  6. « Banlieue 13 », sur cineman.ch (consulté le ).
  7. a et b « Banlieue 13 », sur cinebel.dhnet.be (consulté le ).
  8. a et b « Banlieue 13 », sur cinoche.com (consulté le ).
  9. (en) « Banlieue 13 - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  10. « Visa et Classification - Fiche œuvre Banlieue 13 », sur CNC (consulté le ).
  11. « Guide Parental suisse », sur filmrating.ch (consulté le ).
  12. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  13. Banlieue 13 - L2TC.com - Lieux de Tournage Cinématographique
  14. (en) Filming & production sur l’Internet Movie Database
  15. « Ce film rend maladroit, ennuyeux et gris tout ce qu'Hollywood a tenté récemment dans le cinéma d'action » (Time), « ce film français délirant est le plus (et peut-être le seul) film d'action fun de l'été (Village Voice) Je ne m'attends pas à recevoir plus d'adrénaline au cinéma cet été. » (Boston Globe)
  16. Box Office France / États-Unis sur Allociné, consultée le 18 juillet 2014.
  17. a et b (en) « District B13 », sur Box Office Mojo (consulté le )
  18. (en) « Banlieue 13 - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  19. a et b « Palmares du film Banlieue 13 », sur Allociné (consulté le ).

Annexes

Articles connexes

  • Banlieue 13 : Ultimatum, la suite
  • Brick Mansions, le remake en langue anglaise

Liens externes

  • (en) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata
  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • British Film Institute
    • Centre national du cinéma et de l'image animée
    • Cinematografo.it
    • Ciné-Ressources
    • Cinémathèque québécoise
    • IMDb
    • LUMIERE
    • OFDb
    • Rotten Tomatoes
    • The Movie Database
    • Unifrance
  • Ressource relative à la littératureVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • The Encyclopedia of Science Fiction
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Metacritic
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Tchéquie
  • (en) informations, Photographies et Discussions, sur le site Parkour.net
  • Vidéos extract from District B13 on Parkour-videos.com
  • Banlieue 13 sur Nanarland
v · m
Pierre Morel
Réalisateur
  • Banlieue 13 (2004)
  • Taken (2008)
  • From Paris with Love (2010)
  • Gunman (2015)
  • Peppermint (2018)
  • Embuscade (2021)
  • Freelance (2023)
  • Canary Black (?)
Producteur
  • Overdrive (2017)
v · m
Réalisateur
Producteur et scénariste
Producteur (uniquement)
Voir aussi
  • icône décorative Portail du cinéma français
  • icône décorative Portail de la science-fiction
  • icône décorative Portail des années 2000