Juan Mayorga

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Mayorga.

Juan Mayorga
Description de cette image, également commentée ci-après
Juan Mayorga en 2018.
Données clés
Naissance (59 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Dramaturge
Auteur
Langue d’écriture Espagnol

modifier Consultez la documentation du modèle

Juan Antonio Mayorga Ruano, né le à Madrid, est un dramaturge espagnol. Il est traduit en de nombreuses langues et joué dans de nombreux pays[1],[2].

Biographie

En 1988, il obtient un diplôme universitaire en philosophie et en mathématiques. Il poursuit ses études à Münster, Berlin et Paris. Il devient docteur en philosophie en 1997. Il exerce les fonctions de professeur de dramaturgie et de philosophie à l'École Royale Supérieure d'Art Dramatique de Madrid[3].

En Espagne, il obtient en 2007 le Prix National du théâtre (Premio Nacional de Teatro)[3] et en 2022 le Prix Princesse des Asturies.

En France, ses pièces ont été montées, entre autres, par Jorge Lavelli[4].

En 2012, la pièce Le Garçon du dernier rang (El chico de la última fila) est adaptée au cinéma par François Ozon sous le titre Dans la maison.

Prix Europe pour le théâtre - Premio Europa per il Teatro

En 2016, il a reçu le XIII Prix Europe Réalités Théâtrales, à Craiova[5], avec cette motivation :

Sa dramaturgie a franchi les barrières nationales en s’imposant dans d’importants théâtres européens. Collaborateur assidu de compagnies de théâtres comme Animalario, il a travaillé comme adaptateur et dramaturge pour le Centro Dramático Nacional et la Compañía Nacional de Teatro Clasíco. Mayorga écrit ses textes en «sentant» la réaction du public. Ses textes posent des questions aux spectateurs en les invitant à prendre position. Il est toujours demandé au lecteur/spectateur de «re-créer» le sens (ou un sens) de ce qui se produit sur scène. Il ne s’agit pas d’une provocation de l’auteur mais de l’irruption du verdict du public assistant à la pièce. Ses œuvres ont été présentées dans 18 pays et traduites dans 16 langues[6].

Œuvre

Théâtre

  • Siete hombres buenos (1989)
  • Más ceniza, premio Calderón de la Barca 1992 (1993)
  • El traductor de Blumemberg (1993)
  • Animales nocturnos (1993)
    Les Insomniaques, suivi de Copito, ou Les Derniers Mots de Flocon de Neige, le singe blanc du zoo de Barcelone, traduit par Yves Lebeau, Besançon, France, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2008, 112 p. (ISBN 978-2-84681-194-1)
  • El sueño de Ginebra (1993)
    Le Songe de Guenièvre in Le Critique (si je savais chanter, je serais sauvé(e)) suivi de Le Songe de Guenièvre, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2013, 96 p. (ISBN 978-2-84681-395-2)
  • Concierto fatal de la viuda Kolakowski (1994)
  • El hombre de oro (1996)
  • Cartas de amor a Stalin (1997)
    Lettres d’amour à Staline, traduit par Dominique Poulange, Jorge Lavelli, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », avec le concours du Centre National du Livre, 2011, 80 p. (ISBN 978-2-84681-306-8)[4]
  • El jardín quemado (1999)
  • Angelus Novus (1999)
  • El chico de la última fila (2000)
    Le Garçon du dernier rang, traduit par Jorge Lavelli, Dominique Poulange, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2009, 96 p. (ISBN 978-2-84681-173-6)
  • El Gordo y el Flaco (2001)
    C'est moi le gros et toi le petit, suivi de Le Cri des miroirs, traduit par Agnès Surbézy et Fabrice Corrons, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2005, 158 p. (ISBN 978-2-85816-791-3)
  • Fedra (2001)
  • La boda de Alejandro y Ana (2002)
  • Sonámbulo (2003)
  • Palabra de perro (2003)
  • Himmelweg. Camino del cielo (2003)
    Himmelweg, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2006, 80 p. (ISBN 978-2-84681-179-8)[7]
  • Últimas palabras de Copito de Nieve (2004)
    Copito, ou Les Derniers Mots de Flocon de Neige, le singe blanc du zoo de Barcelone in Les Insomniaques, suivi de Copito, ou Les Derniers Mots de Flocon de Neige, le singe blanc du zoo de Barcelone, traduit par Yves Lebeau, Besançon, France, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2008, 112 p. (ISBN 978-2-84681-194-1)
  • Hamelin (2005)
    Hamelin, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2007, 96 p. (ISBN 978-2-84681-211-5)
  • Job (2006)
  • La paz perpetua (2007)
    La Paix perpétuelle, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », avec le concours du Centre national du livre, 2010, 64 p. (ISBN 978-2-84681-280-1)
  • Primera noticia de la catástrofe (2007)
  • La tortuga de Darwin (2008)
    La Tortue de Darwin, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2009, 80 p. (ISBN 978-2-84681-165-1)
  • El cartógrafo (2009)
    Le Cartographe, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2012, 128 p. (ISBN 978-2-84681-344-0)
  • Los yugoslavos (2010)
  • El elefante ha ocupado la catedral (2011)
  • La lengua en pedazos (2011)
  • El crítico (Si supiera cantar, me salvaría) (2012)
    Le Critique (si je savais chanter, je serais sauvé(e)) suivi de Le Songe de Guenièvre, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2013, 96 p. (ISBN 978-2-84681-395-2)
  • Reikiavik (2012)
    Reykjavik, traduit par Clara Chevalier Cueto, Besançon, Éditions Les Solitaires intempestifs, coll. « Domaine étranger », 2023, 80 p. (ISBN 978-2-84681-678-6)
  • El arte de la entrevista (2014)
  • Famélica (2014)
  • El Golem (2015)
  • Amistad (2017)
  • El mago (2017)
  • La intérprete (2018)
  • Intensamente azules (2018)
  • Shock 1 (el cóndor y el puma) (2020), en collaboration avec Juan Cavestany, Albert Boronat et Andés Lima
  • Shock 2 (la tormenta y la guerra) (2021), en collaboration avec Juan Cavestany, Albert Boronat et Andés Lima
  • Silencio (2022), à partir de son discours d'admission à l'Académie royale espagnole

Adaptation au cinéma

Notes et références

  1. (en) Larry Rohter, « Repertorio Español Season Announced », sur nytimes.com, (consulté le ).
  2. (en) Sam Marlowe, « Nocturnal at the Gate, W11 », sur entertainment.timesonline.co.uk, (consulté le ).
  3. a et b « Juan Mayorga, Premio Nacional de Teatro 2007 », sur eldiariomontanes.es (consulté le ).
  4. a et b « Staline se mue en diable blanc dans «Lettres d’amour» »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), sur liberation.fr, (consulté le ).
  5. (it) « XV EDIZIONE », sur Premio Europa per il Teatro (consulté le ).
  6. « Catalogue XV Prix Europe pour le Théâtre » Accès libre [PDF], sur premioeuropa.org, p. 26.
  7. Andy Webster, « Nazi Camp Persists in Charade of Decency », sur theater.nytimes.com, (consulté le ).

Bibliographie

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • CiNii
    • Espagne
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Israël
    • NUKAT
    • Catalogne
    • Norvège
    • Croatie
    • Tchéquie
    • Portugal
    • Brésil
    • WorldCat
v · m
Membres de l'Académie royale espagnole (15 avril 2024)
Limpia, fija y da esplendor
par lettre de fauteuil (Majuscule et Minuscule)

Siège A fauteuil vacant Manuel Seco Reymundo (†)
Siège B Aurora Egido Martínez
Siège C Luis Goytisolo Gay
Siège D Darío Villanueva Prieto
Siège E Carmen Iglesias Cano
Siège F Manuel Gutiérrez Aragón
Siège G José Manuel Sánchez Ron
Siège H Félix de Azúa Comella
Siège I Luis Mateo Díez Rodríguez
Siège J Carlos García Gual
Siège K Federico Corriente Córdoba
Siège L Mario Vargas Llosa
Siège M Juan Antonio Mayorga Ruano
Siège N Guillermo Rojo Sánchez
Siège O Pere Gimferrer Torrens
Siège P Inés Fernández-Ordóñez Hernández
Siège Q Pedro Álvarez de Miranda de la Gándara
Siège R Javier Marías Franco
Siège S Salvador Gutiérrez Ordóñez
Siège T Arturo Pérez-Reverte Gutiérrez
Siège U Clara Janés
Siège V Juan Luis Cebrián Echarri
Siège X fauteuil vacant Francisco Brines Bañó (†)
Siège Z José Luis Gómez García


Siège a Pedro García Barreno
Siège b Miguel Sáenz Sagaseta de Ilúrdoz
Siège c Víctor García de la Concha
Siège d fauteuil vacant Francisco Rodríguez Adrados (†)
Siège e Juan Gil Fernández
Siège f José B. Terceiro Lomba
Siège g Soledad Puértolas Villanueva
Siège h José Manuel Blecua Perdices
Siège i Paloma Díaz-Mas
Siège j Álvaro Pombo García de los Ríos
Siège k José Antonio Pascual Rodríguez
Siège l Emilio Lledó Iñigo
Siège m José María Merino
Siège n Carme Riera Guilera
Siège ñ Luis María Anson Oliart
Siège o Antonio Fernández Alba
Siège p Francisco Rico Manrique
Siège q fauteuil vacant Gregorio Salvador Caja (†)
Siège r Santiago Muñoz Machado
Siège s María Paz Battaner Arias
Siège t Ignacio Bosque Muñoz
Siège u Antonio Muñoz Molina

par date d'élection
v · m
Lauréats du prix Princesse des Asturies de littérature
1981-2000
2001-aujourd'hui
Lauréats :
  • Sports
  • icône décorative Portail du théâtre
  • icône décorative Portail de l’Espagne