Haute École de musique de Genève

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique ().

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Le ton de cet article est trop promotionnel ou publicitaire ().

Vous êtes invité à améliorer l'article de manière à adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en. Vous pouvez également préciser les sections non neutres en utilisant {{section promotionnelle}} et de souligner les passages problématiques avec {{passage promotionnel}}.

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources ().

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Haute École de musique de Genève
Histoire
Fondation
Statut
Type
Fondateur
Directeur
Béatrice Zawodnik
Membre de
Site web
www.hemge.ch
Chiffres-clés
Étudiants
650+
Localisation
Pays
Suisse
Campus
Urbain
Ville
Localisation sur la carte du canton de Genève
voir sur la carte du canton de Genève
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

La Haute École de musique de Genève (HEM) est une institution d'enseignement supérieur professionnel de la musique à Genève, en Suisse.

Statut

La HEM est une fondation de droit public créée en 2009. Elle fait partie du Domaine Musique et arts de la scène de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO).
Ses filières d’étude Bachelor et Master sont reconnues par la Confédération suisse.
Le mandat de la HEM comprend l'enseignement au niveau des cycles Bachelor et Master, la recherche artistique, la formation continue de musiciens professionnels, des prestations et des productions artistiques.
La HEM disposait jusqu'en 2021 d'un site d'enseignement décentralisé situé à Neuchâtel[1],[2].

Histoire

Entre 2007 et 2009, un processus a réuni en une seule fondation de droit public les filières professionnelles du Conservatoire de musique de Genève, de l’Institut Jaques-Dalcroze, et du Conservatoire de musique neuchâtelois qui a ensuite été rattachée à la HES-SO-Genève[3].

La Haute école de musique de Genève (HEM) est une institution jeune qui a déjà à son actif un nombre important de réalisations artistiques dans toutes sortes de domaines et de genres musicaux. Parmi les centaines de manifestations publiques réalisées depuis sa création on trouve des collaborations avec des partenaires variés en Suisse et à l’étranger[4] :

  • Académies d’orchestre biannuelles avec la Zürcher Hochschule der Künste (dès 2007)
  • Couronnement de Poppée avec le Conservatoire de musique de Lausanne au BFM (2 septembre 2009)
  • L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weil avec l’HEMU et le Grand-Théâtre de Genève représenté au Théâtre du Galpon (11-22 septembre 2013)
  • Bon anniversaire Monsieur Rameau au temple de la Madeleine (8 février 2014)
  • Concerts de l’Orchestre des Continents à Singapour Young Siew Toh Conservatory Academy en collaboration avec la National of University of Singapour et l’HEMU (2015)
  • Le Ruisseau noir de Guy-François Leunberger avec l’HEMU au théâtre du Grütli (9-20 septembre 2015)
  • Ascanio de Camille Saint-Saëns (1ère mondiale avec enregistrement par B Records) en partenariat avec le Grand-Théâtre de Genève et l’Association Ascanio (24-26 novembre 2017)
  • Exposition Hommage à Hodler au musée Rath (4 février 2018)
  • Einstein on the Beach de Philip Glass au Grand-Théâtre de Genève (11-18 septembre 2019)
  • Cabaret de John Kander en collaboration avec l’HEMU, le Conservatorio Svizzera italiana, l’Opernstudio Hochschule Bern Kunst, l’Academia Teatro Dimitri représenté au Théâtre du Galpon (17-18 septembre 2019)
  • Operalab avec la HEAD, la Manufacture, l’Institut littéraire suisse de la Haute école des arts de Berne, le Grand-Théâtre de Genève, Comédie et Flux Laboratory donné au Festival de La Bâtie (3-19 septembre 2021)
  • « Vibrations » avec le musée Ariana, Résonance contemporaine et les Percussions de Tréffort (20-24 octobre 2021)
  • Espaces acoustiques de Gérard Grisey avec l’Ensemble Contrechamps (16 janvier 2022)

La HEM s’investit aussi régulièrement dans la vie culturelle et sociale de la région lémanique. Ses étudiants se produisent sur la scène du Paléo Festival, ils interviennent dans les Hôpitaux universitaires de Genève ou donnent des concerts au musée d’Ethnographie de Genève. Ils ont participé à l’inauguration de la gare Cornavin les 20-21 septembre 2014.

La HEM accueille[Quand ?] plus de 600 étudiants[5],[6] en provenance des cinq continents[5], dont une centaine sur le site d’enseignement de Neuchâtel. Les étudiants sont encadrés par une centaine de professeurs et d’intervenants invités, tous actifs dans la vie artistique et académique[7].

Campus de Genève

Les bâtiments qui abritent les activités de la HEM sont situés au cœur de la ville à proximité immédiate d’institutions culturelles et de grandes salles de spectacle (Grand-Théâtre de Genève, Victoria Hall, Bâtiment des forces motrices, Centre du Grütli).

Le bâtiment principal (rue du Général Dufour 2) est celui de l’ancienne École de commerce (1901-1917) édifiée par l’architecte du Grand-Théâtre Jacques-Élysée Goss[8],[9]. Il a ensuite été occupé successivement par l’École des Beaux-Arts et la HEAD (1969-2021). Il abrite actuellement plusieurs salles de concert dont une black-box, un espace dédié aux musiques du monde, une salle de cinéma et de nombreuses salles de cours. La salle de la Bourse (rue du Grütli 5) occupe les locaux de l’ancienne Bourse de Genève[10],[11]rénovée par Goss (1915-1986) qui ont été transformés en une salle d’audition et en plusieurs salles de cours. Les immeubles voisins de la rue Petitot 8-10 abritent, entre autres, le Centre de musique électroacoustique et une partie des activités du département de Musique ancienne. Des salles de cours sont aussi logées rue du Stand 58. Le Centre de percussions se trouve sous l’esplanade Uni-Mail (boulevard du Pont-d’Arve 40).

Campus de Neuchâtel

Construit dans le nouveau quartier Ecoparc le site de Neuchâtel de la HEM occupe un des deux bâtiments du Campus-Arc[12] conçu par Bauart et inauguré les 15 et 16 mai 2009. Il est équipé de deux auditoriums, d’une bibliothèque, d’une cafeteria et de nombreux espaces de travail et de rencontre. Le site neuchâtelois de la HEM partage ses locaux avec le Conservatoire de musique neuchâtelois et la Haute école de gestion Arc.

En décembre 2017, le Conseil d’État neuchâtelois a manifesté sa volonté de fermer l’antenne neuchâteloise de la Haute école de musique de Genève. Cette décision a été refusée suite à l’acceptation le 18 février 2020 de l’initiative législative populaire « Pour le maintien d’une formation musicale professionnelle dans le canton de Neuchâtel » par le Grand Conseil, assurant ainsi la pérennisation du site[13].  

Cité de la Musique

Un projet de Cité de la Musique à la place des Nations à Genève a vu le jour en septembre 2013[14] avec l’appui d’une fondation privée. Le nouvel édifice avait vocation à accueillir la HEM et l’Orchestre de la Suisse romande. À l’automne 2017, un concours d’architecture a retenu la proposition des bureaux de P.-A. Dupraz et G. Byrne. Le projet a suscité un large débat qui a débouché sur une votation le 13 juin 2021[15] portant sur le plan localisé de quartier (PLQ 30134) « Cité de la musique » qui a été rejeté, entraînant l’abandon du projet.

Nouveau projet d'infrastructures

À l’automne 2022, un nouveau projet a vu le jour consistant à aménager dans les anciens locaux de la Radio-Télévision Suisse un bâtiment entièrement dédié à la HEM, qui pourrait abriter l’ensemble des activités du campus de Genève[16].

Structures académiques

Le champ historique et stylistique de la HEM va de la musique médiévale – au sein du Département de musique ancienne – à la création contemporaine.
La HEM compte six départements, recouvrant tous les métiers de la musique.

  • Département des instruments à clavier
  • Département des instruments d'orchestre
  • Département vocal
  • Département de musique ancienne
  • Département musique et mouvement
  • Département composition et théorie

La HEM gère un orchestre symphonique à grand effectif, plusieurs orchestres de chambre, un orchestre baroque, un chœur, un chœur de chambre, un ensemble contemporain.
Elle offre annuellement près de 500 productions publiques : concerts, récitals solo ou en ensemble.

Filières

Conformément aux structures de l'espace éducatif européen, l’enseignement de base s’organise en deux cycles d’études : le cycle du Bachelor of Arts d'une durée de trois ans, et celui du Master of Arts d'une durée de deux ans.
De nombreuses orientations sont proposées au sein des six filières :

  • BA en musique
  • BA en musique et mouvement.
  • MA en pédagogie musicale
  • MA en interprétation musicale
  • MA en interprétation musicale spécialisée
  • MA en composition et théorie
  • MA en ethnomusicologie (en partenariat avec l'Université de Genève et l'Université de Neuchâtel)

Recherche

Depuis 2004, la HEM a été à l’initiative de plus de 80 projets de recherche appliquée portant sur des sujets qui couvrent la plupart des champs de la pratique artistique (création et nouvelles technologies, interprétation historiquement informée, art et sciences, dialogue interculturel, pédagogie musicale, métiers de la musique, etc.) et ont permis de nouer de nombreuses collaborations avec des partenaires en Suisse et dans le monde[17].

Ces projets, menés par des professeurs de la HEM, contribuent de manière originale au renouvellement du savoir sur la pratique musicale. Afin de diffuser les résultats de ses projets de recherche, la HEM a créé plusieurs collections d’ouvrages scientifiques : « Musique à Genève » (en collaboration avec l’Université de Genève), « Musique & Recherche » (diffusés par la Librairie Droz), « Musique & Matières » (en collaboration avec les éditions L’Œil d’or). La HEM a aussi publié des CD en collaboration avec plusieurs labels discographiques : Claves Records, B Records et Ricercar[18].

La HEM abrite l’Institut de recherche en musique et arts de la scène (IRMAS) qui réunit la HEM, la Haute école de musique de Lausanne (HEMU) et La Manufacture - HETSR (Haute école de théâtre de Suisse romande).

Partenariats

La HEM collabore notamment avec les institutions suivantes :

Notes et références

  1. « Retour sur la fermeture de la Haute Ecole de musique de Neuchâtel », sur rts.ch, (consulté le )
  2. Doreen Enssle, « Étudiants étrangers : les écoles de musique sont victimes de leur succès », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  3. « HES-SO Genève »
  4. Les programmes des manifestations organisées par la HEM ainsi que les revues de presse sont conservés à la Bibliothèque de la HEM.
  5. a et b « L'école | HEM », sur www.hesge.ch (consulté le )
  6. « Institutions – operalab.ch » (consulté le )
  7. « Enseignants », sur hesge.ch
  8. Carl Brun, Schweizerisches Künstler-Lexikon, Frauenfeld, Huber, , t.1, p. 601
  9. Leïla El-Wakil, « Jacques-Elysée Goss. D’un petit au Grand Théâtre », Revue du Vieux Genève,‎ , p. 34-47
  10. « Est-ce que la bourse de Genève existe encore et où se trouve-t-elle ? »,
  11. Georges-André Cuendet, Bourse de Genève, Genève, Association de la Bourse de Genève, (lire en ligne)
  12. « HEG Haute école de gestion ARC », Architectes.ch, no 1688,‎ (lire en ligne [PDF])
  13. « La Haute Ecole de musique restera à Neuchâtel », ARCINFO,‎ (lire en ligne)
  14. Sylvie Bonier, « A Genève, la Cité de la musique devrait s'implanter à la place des Nations », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  15. « Votation populaire du 13 juin 2021 », sur www.ge.ch
  16. ATS Keystone, « La Haute école de musique de Genève vise des locaux de la RTS », sur www.radiolac.ch,
  17. « Projets »
  18. « Publications », sur Haute école de musique de Genève

Bibliographie

  • Bochet, Henri : Le Conservatoire de musique de Genève : son histoire de 1835 à 1935. Genève, [s.n.], 1935.
  • Jeandin, Richard : Le Conservatoire de musique de Genève : 1935-1960. Genève, [s.n.], [s.d.].
  • Jeandin, Richard Anthelme : Le Conservatoire de musique de Genève : 1960-1985. Genève, Conservatoire de musique, 1985.
  • Campos, Rémy : Instituer la musique : les premières années du Conservatoire de Musique de Genève : (1835-1859). Genève : Éd. Université-Conservatoire de musique, 2003.
  • « Goss », Carl Brun, dir., Schweizerisches Künstler-Lexikon, Frauenfeld, Huber, 1905, t. 1, p. 601.
  • Leïla el-Wakil, « Jacques-Elysée Goss. D’un petit au Grand Théâtre », Revue du Vieux Genève, 1992, p. 34-47.

Lien externe

  • Site officiel
v · m
Berne, Jura, Neuchâtel
Fribourg
Genève
Valais
Vaud
Écoles et fondations privées
  • icône décorative Portail de la musique classique
  • icône décorative Portail arts et culture de la Suisse
  • icône décorative Portail de Genève et son canton
  • icône décorative Portail de l’éducation