Éric Lartigau

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires ().

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article ainsi que son intérêt encyclopédique, il est nécessaire, quand des sources primaires sont citées, de les associer à des analyses faites par des sources secondaires.

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Lartigau.

Éric Lartigau
Description de cette image, également commentée ci-après
Éric Lartigau en 2010 sur le tournage de L'Homme qui voulait vivre sa vie.
Données clés
Nom de naissance Éric Lartigau
Naissance (59 ans)
Paris, Île-de-France, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur
Films notables Mais qui a tué Pamela Rose ?
Prête-moi ta main
La Famille Bélier

modifier Consultez la documentation du modèle

Éric Lartigau, né le à Paris, est un réalisateur français.

Biographie

Formation et débuts dans la comédie

Éric Lartigau était clerc chez un commissaire-priseur, avant d'être engagé comme assistant personnel par le réalisateur Pascal Thomas. Il fut ensuite l'assistant exclusif de ce dernier pendant une dizaine d'années, puis l'assistant de cinéastes tels qu'Édouard Molinaro, Diane Kurys et Emir Kusturica, tournant des films publicitaires. Une de ses premières publicités comme réalisateur, Les Bouloches, était interprétée par l'animatrice Christine Bravo.

Il travaille ensuite à la télévision, sur Canal+. Entre 1988 et 1998, il réalise des séquences de l'émission quotidienne à sketches Les Guignols de l'info, puis passe à la fiction en réalisant 13 épisodes de la sitcom H, entre 2000 et 2001. Il se voit confier la réalisation de trois des six épisodes de la comédie La Famille Guérin, diffusés en 2002 par la chaine cryptée. Le casting est porté par François Cluzet et Valérie Bonneton.

Dominique Farrugia le présente à Kad et Olivier. Ce sont ces comédiens de Canal qui lui permettent aussi de passer au grand écran : ses deux premiers films, Mais qui a tué Pamela Rose ? et Un ticket pour l'espace, sont coécrits et interprétés par Kad Merad et Olivier Baroux — avec Julien Rappeneau comme coscénariste. Lartigau apparait également dans ces deux longs-métrages, et continuera à faire l'acteur dans quelques films.

En 2006 sort son troisième film en tant que réalisateur, la comédie Prête-moi ta main, qui lui permet de diriger une autre star comique révélée par la télévision, Alain Chabat, et avec une Charlotte Gainsbourg à contre-emploi. Le film connait un joli succès critique et commercial.

Passage au drame

En 2014 Éric Lartigau visionne une prise sur l'écran du combo, casque audio en tête, lors du tournage de La Famille Bélier (Marché de Marines, Val d'Oise).
Éric Lartigau en compagnie de Louane Emera à la cérémonie des prix Lumières 2015.

En 2010, il se lance pour la première fois dans le drame : il défend son quatrième long métrage, L'Homme qui voulait vivre sa vie, où il met en scène sa compagne Marina Foïs aux côtés de Romain Duris, Catherine Deneuve et Éric Ruf. Ce thriller psychologique est adapté de l'œuvre éponyme de Douglas Kennedy.

En 2014, il défend La Famille Bélier, une comédie dramatique qui fait un succès dans les salles françaises, dans lequel la jeune apprentie-actrice Louane Emera incarne la seule représentante entendante d'une famille sourde, qui se découvre un talent pour le chant. Louane remporte le César du meilleur espoir féminin 2015.

Vie privée

Avec sa compagne Marina Foïs, aux Césars 2015.

Le , sa compagne Marina Foïs a donné naissance à leur fils, prénommé Lazare (dans un petit rôle bébé, dans Prête-moi ta main), et le , à Georges[1]. En mars 2021, ils se séparent[réf. souhaitée].

Il n'a pas de lien de parenté avec le comédien Gérard Lartigau.

Filmographie

Réalisateur

Cinéma

Télévision

Acteur

Box-office

Les données ci-dessous proviennent de l'European Audiovisual Observatory.

Film Budget Année de sortie Box-office Europe
La Famille Bélier 10,96 M€[3] 2014 9 936 107[4],[5]
Mais qui a tué Pamela Rose ? 12,32 M€[6] 2003 1 225 514[7]
Un ticket pour l'espace 10,92 M€[8] 2006 424 193[9]
Prête-moi ta main 8,99 M€[10] 2006 4 001 305[11]
L'Homme qui voulait vivre sa vie 9,82 M€[12] 2010 1 253 658[13]
Les Infidèles (segment Lolita) 12,01 M€[14] 2012 3 039 143[15]

Notes et références

  1. « Un petit Lazare pour Marina Foïs », Telestar
  2. Cet été là
  3. « La Famille Bélier : Film: La Famille Bélier » (consulté le )
  4. « La Famille Bélier : Film: La Famille Bélier » (consulté le )
  5. « La Famille Bélier », sur jpbox-office.com (consulté le ).
  6. « Mais qui a tué Pamela Rose ? : Film: Mais qui a tué Pamela Rose ? » (consulté le )
  7. « Mais qui a tué Pamela Rose ? : Film: Mais qui a tué Pamela Rose ? » (consulté le )
  8. « Un ticket pour l'espace  : Film: Un ticket pour l'espace » (consulté le )
  9. « Un ticket pour l'espace : Film: Un ticket pour l'espace » (consulté le )
  10. « Prête-moi ta main : Film: Prête-moi ta main » (consulté le )
  11. « Prête-moi ta main : Film: Prête-moi ta main » (consulté le )
  12. « L'homme qui voulait vivre sa vie : Film » (consulté le )
  13. « L'homme qui voulait vivre sa vie : Film » (consulté le )
  14. « Les Infidèles : Film: Les Infidèles » (consulté le )
  15. « Les Infidèles : Film: Les Infidèles » (consulté le )

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Éric Lartigau, sur Wikimedia Commons

  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • Ciné-Ressources
    • IMDb
    • Korean Movie Database
    • Unifrance
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Radio France
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • Espagne
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Israël
    • Norvège
    • Tchéquie
    • Corée du Sud
    • WorldCat
v · m
Éric Lartigau
Réalisateur
  • icône décorative Portail du cinéma français
  • icône décorative Portail de la réalisation audiovisuelle
  • icône décorative Portail de la télévision française