Sailor et Lula

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Sailor et Lula.

Sailor et Lula
Description de cette image, également commentée ci-après
David Lynch au Festival de Cannes 1990.
Données clés
Titre original Wild at Heart
Réalisation David Lynch
Scénario David Lynch (adaptation)
d'après le roman de
Barry Gifford
Musique Angelo Badalamenti
Nicolas Cage (chansons d'Elvis Presley)
Chris Isaak (chanson Wicked Game)
Acteurs principaux

Nicolas Cage
Laura Dern
Diane Ladd
Willem Dafoe
Isabella Rossellini
Harry Dean Stanton

Sociétés de production Propaganda Films
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Film policier
Thriller
Film d'amour
Durée 124 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

modifier Consultez la documentation du modèle

Sailor et Lula (titre original : Wild at Heart) est un film américain réalisé par David Lynch, sorti en 1990, et récompensé cette même année par la Palme d'or au Festival de Cannes. Bien qu'ayant rencontré un succès commercial et critique modeste, il est depuis considéré comme un classique du cinéma, et reste l'un des films les plus célèbres du réalisateur.

Synopsis

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Sailor (Nicolas Cage) et Lula (Laura Dern) s'aiment d'un amour fou, total, absolu. Mais ils doivent échapper à la mère psychopathe de la jeune femme, Marietta (Diane Ladd), qui s'oppose à cette liaison. Au cours de leur cavale pour échapper à Marietta et à son amant, l'inquiétant gangster Santos (J. E. Freeman), ils croiseront de nombreux personnages étranges, voire inquiétants, parmi lesquels le déjanté Bobby Peru (Willem Dafoe) et sa maîtresse Perdita Durango (Isabella Rossellini). Par un enchaînement d'effets meurtriers, sensuels et terrifiants s'ouvrent les portes d'un univers noir et hypnotique porteur d'effroyables secrets.

Résumé détaillé

Les amants Lula (Laura Dern) et Sailor (Nicolas Cage) sont séparés après que Sailor ait été emprisonné pour avoir tué un homme qui l'a attaqué avec un couteau; l'agresseur, Bobby Ray Lemon (Gregg Dandridge), a été embauché par la mère de Lula, Marietta Fortune (Diane Ladd). À la libération de Sailor, Lula vient le chercher à l'extérieur de la prison, où elle lui tend sa veste en peau de serpent . Ils se rendent dans un hôtel où elle a réservé une chambre, font l'amour et vont voir le groupe de speed metal Powermad. Au club, Sailor se bat avec un homme qui flirte avec Lula, puis dirige le groupe dans une interprétation de la chanson d'Elvis Presley Love Me. Plus tard, de retour dans leur chambre d'hôtel, après avoir refait l'amour, Sailor et Lula décident finalement de s'enfuir en Californie, brisant la libération conditionnelle de Sailor. Marietta demande au détective privé Johnnie Farragut (Harry Dean Stanton) - son petit ami occasionnel - de les retrouver et de les ramener. Mais à l'insu de Farragut, Marietta engage également le gangster Marcello Santos (J.E. Freeman) pour les suivre et tuer Sailor. Les sbires de Santos capturent et tuent Farragut, envoyant Marietta dans une psychose alimentée par la culpabilité.

Ignorant tous les événements qui se déroulent en Caroline du Nord, Lula et Sailor poursuivent leur route jusqu'à ce qu'ils assistent, selon Lula, à un mauvais présage : les séquelles d'un accident impliquant deux voitures, et le seul survivant, une jeune femme, mourant sous leurs yeux. Avec peu d'argent, Sailor se dirige vers Big Tuna, au Texas, où il contacte la « vieille amie » Perdita Durango (Isabella Rossellini), qui pourrait peut-être les aider, bien qu'elle sache secrètement que la mère de Lula a un contrat pour son meurtre. Alors que Sailor accepte de rejoindre le gangster Bobby Peru (Willem Dafoe) dans un vol de magasin d'alimentation, Lula l'attend dans la chambre d'hôtel, essayant de cacher qu'elle est enceinte de l'enfant de Sailor. Pendant que Sailor est sorti, Bobby entre dans la pièce et menace d'agresser sexuellement Lula, la forçant à lui demander d'avoir des relations sexuelles avec elle, avant de partir, déclarant qu'il n'a pas le temps. Cela traumatise Lula, qui a été violée dans son enfance.

Le vol tourne mal lorsque Bobby tire inutilement sur les deux commis. Bobby admet alors à Sailor qu'il a été engagé pour le tuer, et Sailor se rend compte qu'il a reçu un pistolet avec des munitions factices. Chassant Sailor hors du magasin, Bobby est sur le point de le tuer lorsque l'adjoint du shérif lui tire dessus et Bobby s'explose la tête avec son propre fusil de chasse en tombant. Sailor est arrêté et condamné à six ans de prison.

Pendant que Sailor est en prison, Lula a leur enfant. À sa libération, Lula décide de se réunir avec lui. Rejetant les objections de sa mère au téléphone, elle jette de l'eau sur la photo de sa mère et va chercher Sailor avec leur fils. Quand ils rencontrent Sailor, il révèle qu'il les quittera tous les deux, ayant décidé en prison qu'il n'était pas assez bien pour eux. Alors qu'il marche à une courte distance, Sailor rencontre un gang qui l'entoure. Il les insulte et ils l'assomment rapidement. Alors qu'il est inconscient, il a une vision sous la forme de Glinda la bonne sorcière, qui lui dit : "Ne te détourne pas de l'amour, Sailor". Quand il se réveille, Sailor s'excuse auprès des hommes, leur dit qu'il se rend compte de l'erreur de ses manières, puis court après Lula. La photographie de Marietta, dans la maison de Lula, grésille et disparaît. Comme il y a un embouteillage sur la route, Sailor commence à courir sur les toits et les capots des voitures pour rejoindre Lula et leur enfant dans la voiture. Sailor chante Love Me Tender à Lula, ayant dit plus tôt qu'il ne chanterait cette chanson qu'à sa femme.

Fiche technique

Distribution

Production

Lieux de tournage

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb. Le film a été tourné :

Bande originale

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Réception

Accueil critique

Sailor et Lula
Score cumulé
SiteNote
Metacritic 52/100[2]
Rotten Tomatoes 65 %[3]
AlloCiné 4 étoiles sur 5[4]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 65 % d'opinions favorables pour 48 critiques[3]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 52100 pour 18 critiques[2].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 45 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 1 titre de presse[4].

Box-office

Sorti aux États-Unis quelques mois après son sacre au festival de Cannes 1990, Sailor et Lula fait un démarrage médiocre pour son premier week-end en salles, puisqu'il se classe à la dixième place du box-office avec 2 913 764 $ engrangés pour une combinaison moyenne de 532 salles à diffuser le film, soit une moyenne de 5 477 $ par salle[5], le film étant sorti dans un nombre de salles limité[6]. Le week-end suivant, il fait une baisse de 42,3 % avec seulement 1 681 128 $ de recettes pour un cumul de 6 154 828 $, avec une treizième place et une perte de seize salles, pour une moyenne de 3 258 $[5].

Toutefois dans son troisième week-end en salles précédant le jour férié de la Fête du Travail, bien que chutant à la quatorzième place du box-office américain et pour une moyenne de 3 007 $ par salle, Sailor et Lula parvient à obtenir une évolution positive de 10,5 %, ainsi que 102 salles supplémentaires à le diffuser, par rapport au week-end précédent avec 1 858 379 $, soit un cumul de 8 824 818 $[5], le film étant depuis proposé sur l'ensemble du territoire américain. Il finit avec 14 560 247 $, ce qui ne constitue pas un énorme succès commercial, bien qu'étant bénéficiaire, puisque le budget de tournage était de 9,5 millions de dollars.

En France, Sailor et Lula rencontre un certain succès auprès du public, puisque le film réussit à totaliser 935 716 entrées sur l'ensemble du territoire, dont 330 517 entrées à Paris[7].

Récompenses et distinctions

Récompenses

Nominations

Notes et références

  1. a et b Boxofficestars consulté le .
  2. a et b (en) « Sailor et Lula Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le ).
  3. a et b (en) « Sailor et Lula (1990) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le ).
  4. a et b « Sailor et Lula - critiques presse », sur Allociné (consulté le ).
  5. a b et c Voir sur boxofficemojo.com.
  6. Voir sur boxofficemojo.com.
  7. Voir sur jpbox-office.com.

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • American Film Institute
    • Centre national du cinéma et de l'image animée
    • Ciné-Ressources
    • Cinémathèque québécoise
    • IMDb
    • LUMIERE
    • Movie Review Query Engine
    • OFDb
    • Rotten Tomatoes
    • The Movie Database
  • Ressource relative aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Museum of Modern Art
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Metacritic
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • GND
v · m
Réalisateur
Longs métrages
  • Article de qualité Eraserhead (1977)
  • Elephant Man (1980)
  • Dune (1984)
  • Blue Velvet (1986)
  • Sailor et Lula (1990)
  • Twin Peaks: Fire Walk with Me (1992)
  • Bon article Lost Highway (1997)
  • Une histoire vraie (1999)
  • Article de qualité Mulholland Drive (2001)
  • Inland Empire (2006)
Courts et moyens métrages
Séries
Musicien
Articles connexes
v · m
Années 1940-1950
Années 1960-1970
Années 1980-1990
Années 2000-2010
Années 2020
Palme d'or spéciale : Le Livre d'image (2018)
  • icône décorative Portail du cinéma américain
  • icône décorative Portail des années 1990