Roger Lanzac

Roger Lanzac
Roger Lanzac en 1953.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Conakry (Guinée française, France)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Pineuilh (Gironde, France)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Roger LanrezacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Roger Gabriel Victor LanrezacVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Roger LanzacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
françaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Animateur de radio, animateur de télévisionVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Antenne 2
France InterVoir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Roger Gabriel Victor Lanrezac dit Roger Lanzac, né le à Conakry (en Guinée, alors colonie française) et mort le à Pineuilh (Gironde)[1], est un animateur français de télévision et de radio, après avoir été chanteur et comédien.

Carrière

Roger Lanzac commence sa carrière professionnelle comme chanteur, jouant dans des opérettes, tout en remplaçant de temps en temps l'homme de radio Zappy Max. Pendant la saison 1953-1954, il est aux côtés de Suzy Delair, Michel Roux, Lucien Lupi et Mona Monick dans Mobilette d'André Hornez et Henri Betti à l'Européen, près de la place Clichy à Paris. Ensuite, il prend son élan dans les Radio-Circus et goûte aux spectacles de cirque.

Il est connu en France pour avoir animé de 1962 à 1978 l'émission de télévision La Piste aux étoiles. Ce goût pour le cirque l'incite plus tard à créer son propre cirque, la Piste d'or, qui connaît une vie éphémère ; ce qui le marque beaucoup. La famille a prêté son nom au cirque Mordon qui peut ainsi continuer jusqu'aux années 2010 la tradition en hommage à ce « grand sympathique »[2] ami du cirque avec un spectacle digne des plus grands, jusqu'à ce que le mouvement animaliste jette l'ostracisme sur le monde du cirque.

Il prend également la suite de Guy Lux en animant, jusqu'à son éviction en 1968, l'émission Télé Dimanche.

Il a marqué aussi l'histoire de la radio en animant l'émission de France Inter, Le jeu des 1 000 francs jusqu'en 1965, année de son remplacement pour six mois par le journaliste Pierre Le Rouzic, puis de manière pérenne par Lucien Jeunesse qui a comme lui commencé sa carrière comme chanteur.

Roger Lanzac continue de parcourir la France jusque dans les années 1980, avec le cirque Rancy Carrington en 1981, aux côtés des clowns vedettes de la télévision « les Bario », puis en tournée avec le cirque Jean Richard en 1982, avant de faire une dernière tournée avec le cirque Albert Rancy en 1983. En 1986, il est à Nantes, où il incarne Jules Verne pour les fêtes du Carnaval, ainsi que dans la comédie musicale créée dans le cadre du Festival Jules Verne. Il continue ensuite d'animer durant plusieurs années de multiples galas et spectacles, où le public lui a toujours témoigné une grande sympathie.

Vie privée

Marié, Roger Lanzac a deux enfants[3].

Odonymes

Une rue située à Pineuilh (Gironde) porte le nom de scène Roger Lanzac, qu'il s'était choisi en omettant la syllabe centrale de son nom de famille, dont le plus illustre représentant est le général Lanrezac.

Un cirque a porté son nom.

Œuvres

Discographie

En tant que chanteur[4] :

  • 1962 : Le Parisien, éd. Guilain
  • 1968 : Le Platane et l'Étudiant, éd. Polydor
  • 1970 (?) : La Saint-Ouen (en duo avec Suzanne Gabriello)[5]

Autobiographie

  • Roger Lanzac, J'ai 20 ans de métier, Paris, Solar, , 255 p.

Sources

  • « Roger Lanzac quitte la piste », L'Humanité,‎ (lire en ligne)

Notes et références

  1. Anne Boulay, « Roger Lanzac quitte la piste. Pionnier de l'ORTF, le monsieur Loyal de «la Piste aux étoiles» est mort hier. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Surnom donné par son public : https://www.liberation.fr/medias/1996/11/26/roger-lanzac-quitte-la-piste-pionnier-de-l-ortf-le-monsieur-loyal-de-la-piste-aux-etoiles-est-mort-h_187533/
  3. Télé 7 Jours no 405 du 23 décembre 1967, page 71.
  4. source : Encyclopédisque
  5. Fiche chanson sur Bide & Musique

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • WorldCat
  • Archives de l'INA concernant Roger Lanzac
  • icône décorative Portail de la radio
  • icône décorative Portail de la télévision française