Philippe de Rohan-Chabot

Philippe de Rohan-Chabot
Fonction
Ambassadeur de France au Royaume-Uni
jusqu'en
Albert de Broglie
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Château de La Grange-BléneauVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Comte de JarnacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
françaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Diplomate, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Louis Guy Charles Guillaume de Rohan-Chabot, Vicomte de Chabot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Conjoint
Geraldine Foley (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Blason

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Armoiries de Rohan-Chabot

Philippe-Ferdinand-Auguste de Rohan-Chabot (1815-1875), comte de Jarnac, est un militaire et diplomate français.

Généalogie

Il est le fils du général Louis-Charles-Guillaume de Rohan-Chabot, comte de Jarnac, et de son épouse Lady Isabelle Charlotte FitzGerald, fille du 2e duc de Leinster[1], qui sera première dame d’honneur de la reine Marie-Amélie, et le petit-fils de Charles Rosalie de Rohan-Chabot, comte de Jarnac.

Il épouse en 1844 Geraldine, sa cousine germaine, fille du 3e baron Foley avec qui il n’aura pas d’enfants.

Commissaire du roi

En 1840, à 25 ans, alors attaché d'ambassade à Londres, il accompagne François d'Orléans, prince de Joinville, fils de Louis-Philippe, capitaine de vaisseau commandant la frégate La Belle Poule à Sainte-Hélène, pour aller chercher les "cendres" de Napoléon Ier.

Louis-Philippe ne voulant pas que son fils soit obligé de descendre en terre anglaise, lui a donné pour mission, avec le titre de "Commissaire du Roi", d’assister à l’exhumation et de signer en son nom le procès-verbal de remise du corps de l'empereur à la France.

Nommé en 1846 ministre plénipotentiaire à Londres[2], il négocie avec le gouvernement britannique le règlement de l'affaire Pritchard, et signe au nom du Roi le avec le ministre des affaires étrangères britannique Lord Palmerston une convention reconnaissant l'indépendance des îles Sous-le-Vent en Polynésie, qui reste en vigueur jusqu'en 1887.

Nommé en 1871 ambassadeur de France au Royaume-Uni, il meurt le , la même année que son père, au château de La Grange-Bléneau, commune de Courpalay, en Seine-et-Marne.

Le comte Philippe est le dernier descendant mâle des comtes de Jarnac.

Distinctions honorifiques

Voir aussi

Articles connexes

Notes

  1. www.burkespeerage.com
  2. Jacques Macé (trad. de l'anglais), Dictionnaire historique de Sainte-Hélène, Paris, Tallandier, , 539 p. (ISBN 979-10-210-1895-2, lire en ligne), p. 316.

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Australie
    • WorldCat
  • icône décorative Portail de la Charente
  • icône décorative Portail de la politique française
  • icône décorative Portail de l'ordre souverain de Malte