Paul Anka

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Anka.

Paul Anka
Paul Anka lors du festival North Sea Jazz en juillet 2007.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
Ottawa, Ontario (Canada)
Nom de naissance
Paul Albert Anka
Nationalités
américaine (depuis le )
canadienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
OttawaVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Fisher Park High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Acteur, chanteur, compositeur, auteur-compositeur-interprète, musicienVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Anna Anka (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Amanda Anka (d)
Anthea Anka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments
Piano, guitare, vocal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Label
RCA Victor
Columbia (en)
Canadian-American
UAR
WBR
Genres artistiques
Site web
(en) paulanka.com
Distinctions
Films notables
Filmographie de Paul Anka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Discographie de Paul Anka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Paul Anka, né le à Ottawa, est un auteur-compositeur-interprète canado-américain d'origine syro-libanaise.

Il est notamment connu pour l'écriture des paroles de My Way, adaptation en anglais du titre Comme d'habitude de Jacques Revaux et Claude François. Il est le premier interprète anglophone de cette version, qui sort en 1969, et qui est popularisée la même année par Frank Sinatra avant d'être reprise par de nombreux artistes.

Biographie

Paul Anka naît au Canada de parents syro-libanais ; son père vient de Bab Touma, quartier chrétien à Damas en Syrie[1],[2],[3]. Il est naturalisé américain le .

Encouragé par ses parents, Paul Anka développe très tôt un talent de chanteur et enregistre son premier titre I Confess à l'âge de 14 ans.

Le , il fait sa première apparition télévisée à New York, dans l'émission American Bandstand appartenant au réseau américain ABC. Il y présente une chanson composée pour son ancienne baby-sitter, Diana Ayoub. La chanson Diana remporte un succès immédiat et passe en tête des meilleures ventes de disques le .

Irvin Feld (en), propriétaire d'une chaîne de magasins de disques et producteur du spectacle Biggest Show of Stars engage alors Paul Anka pour sa première tournée aux États-Unis en .

En 1958, Paul signe sa première visite en Algérie où il est accueilli en roi par la famille Castelli qui lui offre à multiples reprises ses scènes.

Diana reste aujourd'hui un des 45 tours les plus vendus de l'histoire de la musique avec 9 millions de copies. Grâce aux titres You Are My Destiny et Crazy Love, également classés dans les 20 meilleures ventes de l'année 1958, Paul Anka devient l'idole du public adolescent.

Après une tournée en Grande-Bretagne en , il réalise une série de concerts avec Buddy Holly en Australie en .

Au début de l'année 1959, Anka commence une carrière d'acteur en chantant plusieurs chansons (dont Lonely Boy (en)) dans le film Girls Town. Il joue également un rôle dans le film Le Jour le plus long en 1962 dont il écrit la musique et la chanson du film The Longest Day qui sera un succès international.

Il enchaîne les succès commerciaux avec les titres Put Your Head On My Shoulder, Puppy Love (écrits pour Annette Funicello), It's Time To Cry, et My Home Town, tous classés dans les dix meilleures ventes de l'année.

Ayant atteint la majorité, il se produit dans les casinos de Las Vegas : le Sahara Hôtel en 1959 et le Copacabana en 1960.

Sa popularité auprès du jeune public diminuant, il signe en 1962 chez le label RCA Victor, puis chez Buddah Records en 1971. Il renoue enfin avec le succès en signant en 1974 chez United Artists Records, une compagnie connue pour son style conventionnel. Son premier titre, (You're) Having My Baby, un duo avec Odia Coates, devient numéro 1 des ventes (sous la pression des mouvements féministes naissants, le titre est modifié en (You're) Having Our Baby). Deux autres duos, également avec Odia Coates, seront classés dans les dix meilleures ventes.

En 1975, il enregistre le jingle The Times of Your Life pour la marque Kodak. La campagne publicitaire est un succès et une version longue de The Times of Your Life est produite en 45 tours.

Paul Anka a également composé pour d'autres artistes : le titre It Doesn't Matter Anymore pour Buddy Holly, She's a Lady pour Tom Jones.

En 1969, Paul Anka adapte en anglais le tube Comme d'habitude de Claude François, qui devient My Way. La même année, le titre est repris par Frank Sinatra et devient un énorme succès. Paul Anka reprendra un autre titre de Claude François, Plus rien qu'une adresse en commun, qui deviendra Do I love you.

Paul Anka a également composé le générique du Johnny Carson's Tonight Show. En 1963, il compose I'm watching you pour Sylvie Vartan, offrant à celle-ci son premier titre en anglais, titre qu'il interprètera d'ailleurs en duo avec elle à la télévision américaine deux ans plus tard. En 1979, il compose et produit un album pour Mireille Mathieu intitulé Mireille Mathieu sings Paul Anka pour la version américaine et Mireille Mathieu chante Paul Anka pour la version française dont les paroles sont adaptées par Eddy Marnay. Il chante trois duos avec Mireille You and I/Toi et moi, After You/Comme avant et Bring the Wine dans ces deux albums. Ces albums ont été distribués dans le monde entier.

Au début des années 1980, il a co-écrit avec Michael Jackson les titres Love Never Felt So Good et This Is It. Ces titres, qui ne seront pas exploités du vivant du « Roi de la Pop » (mais sur des albums posthumes à partir de 2009) seront en revanche exploités par Johnny Mathis (en 1984 pour Love Never Felt So Good) et la chanteuse Safire (1991 pour This Is It sous le titre I Never Heard).

Il renoue avec ses origines libanaises en 1999 en se produisant à guichets fermés au Forum de Beyrouth.

En France, il est invité à chanter avec les élèves de la Star Academy 5 en 2005, la Star Academy 6 en 2006 et de la Star Academy 7 en 2008. Plus récemment, il est apparu sur France 2 le dans le programme Tenue de soirée exigée, une émission spéciale en hommage aux chanteurs de charme des années 1950.

Vie privée

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2023)
Pour l'améliorer, ajoutez des références de qualité et vérifiables (comment faire ?) ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il est père de six enfants.

Épouses :

  • Lisa Pemberton depuis 2016
  • Anna Anka de 2008 à 2010 : un fils Ethan né le 22 septembre 2005
  • Anne De Zogheb (1942-2017), fille d’un diplomate libanais de 1963 à 2000 :

enfants : Amanda Anka, Amelia Anka, Alexandra Anka, Anthea Anka, Alicia Anka.

Discographie

Paul Anka sur scène en 1959.

(non exhaustive)

  • 1957 : Diana
  • 1958 : You Are My Destiny
  • 1958 : 10" ABC Paramount 1501 - red sails in the sunset
  • 1958 : EP ABC Paramount 90836 - red sails in the sunset
  • 1958 : Crazy Love (en)
  • 1959 : Put Your Head on My Shoulder
  • 1959 : Puppy Love
  • 1959 : (All of A Sudden) My Heart Sings
  • 1959 : I Miss You So
  • 1959 : Lonely Boy (en)
  • 1959 : It's Time to Cry
  • 1961 : Tonight My Love, Tonight
  • 1974 : One Man Woman/One Woman Man (duo avec Odia Coates)
  • 1974 : I Don't Like to Sleep Alone (duo avec Odia Coates)
  • 1974 : Having My Baby (duo avec Odia Coates)
  • 1975 : Times of Your Life
  • 1979 : Headlines
  • 1983 : Walk a Fine Line
  • 1998 : Body of Work (album de duos et 123e album signé par Paul Anka)
  • 2005 : Rock Swings
  • 2007 : Classic Songs - My Way (compilation titres réenregistrés) (sortie officielle : 7/01/2008)
  • 2013 : Forever Gentlemen (compilation chansons de crooners)

Filmographie

Cinéma

Télévision

Compositeur

Publication

  • My Way, New York City, (NY), États-Unis, St Martin’s Press, 2013, 320 p. (ISBN 978-0-312-38104-2)

Distinctions

Notes et références

  1. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Des visages bien connus dont vous ignoriez les origines syriennes », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  2. (en) Interview de Paul Anka sur son site officiel
  3. « My Way: An Autobiography », sur www.amazon.ca (consulté le )

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Paul Anka, sur Wikimedia Commons

  • (en) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata
  • Ressources relatives à la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMusic
    • Billboard
    • Carnegie Hall
    • Discogs
    • Grove Music Online
    • Last.fm
    • MusicBrainz
    • Muziekweb
    • Rate Your Music
    • Répertoire international des sources musicales
    • Songkick
    • Songwriters Hall of Fame
    • VGMDb
  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • American Film Institute
    • Disney A to Z
    • Filmportal
    • IMDb
    • Rotten Tomatoes
  • Ressource relative au spectacleVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Internet Broadway Database
  • Ressource relative aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Museum of Modern Art
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Metacritic
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Britannica
    • Brockhaus
    • Deutsche Biographie
    • Larousse
    • Nationalencyklopedin
    • Munzinger
    • Proleksis enciklopedija
    • Store norske leksikon
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • Japon
    • CiNii
    • Espagne
    • Belgique
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Israël
    • NUKAT
    • Canada
    • Australie
    • Norvège
    • Croatie
    • WorldCat
  • icône décorative Portail du jazz
  • icône décorative Portail de la musique
  • icône décorative Portail du Canada
  • icône décorative Portail des États-Unis