Musée du Grand Siècle

Musée du Grand Siècle
Informations générales
Ouverture
2026
Site web
museedugrandsiecle.hauts-de-seine.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Bâtiment
Architecte
Inconnu
Localisation
Localisation
Saint-Cloud, Hauts-de-Seine
 France

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Le musée du Grand Siècle est un futur musée situé à Saint-Cloud, voisin du domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Il sera installé dans l'ancienne caserne Sully, à l'emplacement des anciens jardins bas du château de Saint-Cloud, proche de la Seine. Ce nouvel établissement culturel devrait ouvrir ses portes au public début 2026.

Un pavillon de préfiguration a ouvert en septembre 2021 au Petit château de Sceaux.

Historique

Ancienne caserne Sully

Article détaillé : Caserne Sully.

Au XVIIe siècle, cet emplacement était occupé par les jardins bas et le potager du château de Saint-Cloud, aménagés pour Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV, par André Le Nôtre.

Louis XVIII décide en 1818 de faire édifier un grand corps de logis pour le logement de ses gardes du corps, mais ce projet reste sans suite. Charles X fait finalement édifier entre 1825 et 1827 par le génie de sa Maison militaire le vaste bâtiment en « L » destiné à loger les gardes du roi, et s'inscrivant dans les grands projets d'aménagements de Saint-Cloud menés par l'architecte Eugène Dubreuil. Sous le Second Empire est ajouté un pavillon dit des Officiers, qui adopte la même écriture architecturale.

Après l'incendie du château de Saint-Cloud en 1870 et la proclamation de la République, le grand corps de logis appelé « bâtiment Charles X » reçoit diverses affectations par le ministère des Armées. Il abrite ainsi le 101e régiment d'infanterie, le dépôt de remonte de Paris, puis le 6e groupe autonome d'artillerie, le centre d'organisation du génie, et enfin après 1945, la direction des études et de fabrication d'armements (DEFA), avant de recevoir également dans ces locaux une partie de l'administration du Commissariat à l'énergie atomique.

Sorti du domaine de Saint-Cloud en 1834 (et de ce fait non protégé par le classement tardif du parc au titre des Monuments historiques), le bâtiment est très largement remanié dans ses volumes intérieurs par ses différents occupants militaires, et le terrain est amputé au nord-ouest en 1935 par la création de l'autoroute de Normandie (viaduc et tunnel de Saint-Cloud). Il est le théâtre, en 1928, de plusieurs scènes du film Tire-au-flanc de Jean Renoir.

En 2008, la direction générale de l'Armement déménage et laisse la caserne sans affectation. Un protocole « Caserne Sully » est signé en 2012 entre le département des Hauts-de-Seine et France-Domaine (gestionnaire du site pour l'État), en vue de l'installation des Archives départementales dans l'ancien bâtiment Charles X[1]. Le protocole reste non appliqué jusqu'au , date à laquelle le département fait l'acquisition du site pour le tarif préférentiel de 10,99 millions d'euros, s'engageant en contrepartie à implanter dans les bâtiments annexes plus de 200 logements pour étudiants et jeunes actifs[2]. L'installation des Archives départementales des Hauts-de-Seine et de ses nombreux fonds documentaires (notamment la collection André-Desgrine, de 55 000 ouvrages et 150 incunables, ou la bibliothèque d'histoire locale La Souvarine, comptant 40 000 ouvrages), prévue initialement pour 2019, devait s'intégrer dans le projet plus vaste de « Vallée de la Culture » mené par le département sur les rives de la Seine. Finalement, les Archives départementales des Hauts-de-Seine, fusionnant partiellement avec celles des Yvelines, seront abritées dans un bâtiment commun à Montigny-le-Bretonneux.

Depuis 2019 : Musée du Grand Siècle

Vue de la caserne Sully, futur musée du Grand Siècle.

Le projet est né de la volonté de Pierre Rosenberg, ancien président-directeur du musée du Louvre, membre de l'Académie française, de donner toutes ses collections d'art à une institution publique. Après un premier projet aux Andelys, annoncé en 2017 mais resté inabouti[3], Pierre Rosenberg a souhaité faire cette donation au département des Hauts-de-Seine[4]. Son président, alors Patrick Devedjian, également amateur d'art, l'a accepté, ayant compris son intérêt pour réaliser un grand établissement culturel à destination de tous les publics[5],[6].

Le , dans la salle de bal du château de Fontainebleau, est annoncé, par Patrick Devedjian et Pierre Rosenberg, le projet définitif pour la caserne Sully : le musée du Grand Siècle dont la direction est confiée à Alexandre Gady[7]. Durant l'été, les contours du projet sont précisés : le coût de 100 millions d'euros sera pris en charge par le département[2]. Pour la réhabilitation de l'ancienne caserne et sa transformation en musée, le département des Hauts-de-Seine a choisi la formule du marché global de performances.

Une mission de préfiguration mise en place dès septembre 2019 a été confiée à l'universitaire Alexandre Gady[8]. La mission est chargée d'établir le projet scientifique et culturel, d'enrichir les collections du futur établissement et de constituer progressivement l'équipe du musée. Celui-ci se composera de trois entités étroitement liées et qui procèdent des trois caractères fondamentaux de la donation : le XVIIe siècle ; le collectionnisme ; la recherche fondamentale en histoire de l'art.

La donation de Pierre Rosenberg, signée officiellement le 25 septembre 2020, comprend trois ensembles : 673 tableaux (XVe siècle-XXe siècle), 3502 dessins (XVIe siècle-XXe siècle) et 802 animaux de verre de Murano (XXe siècle). La collection est estimée à 30 millions d'euros[9] et comprend des œuvres d'Eustache Le Sueur, Laurent de La Hyre, Gaspard Dughet, Philippe de Champaigne, Jean-Baptiste Oudry et Thomas Couture[10]. S'y ajoutent une bibliothèque de 50 000 ouvrages et une riche documentation accumulée pendant un demi-siècle de recherche.

En mars 2020, un jury a retenu trois groupements appelés à travailler dans le cadre d'un dialogue compétitif[11]. En juillet 2022, c'est l'architecte Rudy Ricciotti qui est choisi[12]. Il est prévu de ne préserver que les façades du bâtiment, un projet confié à Christophe Batard (architecte en chef 2BDM). La construction d'un grand belvédère est prévue. La première pierre du futur musée est posée le 5 octobre 2023. Sa livraison est prévue pour 2026[13].

Entités

Musée du Grand Siècle

Charles Le Brun, Le char d'Apollon, huile sur toile, vers 1655, musée du Grand Siècle.
Une partie de la collection de Pierre Rosenberg accrochée au pavillon de préfiguration du musée du Grand Siècle, octobre 2021.

Il s’agit d’un musée de civilisation consacré au XVIIe siècle français (d'Henri IV à la Régence), prenant la suite logique des musées nationaux du Moyen Âge (hôtel de Cluny) et de la Renaissance (château d'Écouen)[14]. Il présentera une vision large du Grand Siècle, au travers d'un parcours thématique abordant l'histoire, la société, les sciences et les arts ou encore la littérature[15].

Ses collections seront composées d'une partie de la donation Rosenberg, d'acquisitions ciblées faites par le département des Hauts-de-Seine[16], enfin de dépôts d'œuvres provenant de réserves de musées français. Tous les arts seront ainsi représentés : peintures, sculptures, arts décoratifs et mobiliers, architecture, arts graphiques, objets scientifiques, etc.

Cabinet des collectionneurs

À ce musée s’ajoutera un cabinet des collectionneurs[17]. On y trouvera l'essentiel de la collection de Pierre Rosenberg, dans son amplitude chronologique et dans sa diversité, dont témoigne la collection d'animaux de verre de Murano.

À terme, ce cabinet aura pour vocation de montrer d’autres collections privées faisant l'objet d'une donation[18]. L’objectif est ainsi de montrer la personnalité des collectionneurs, la philosophie présidant à la réunion de tels ensembles, enfin d’évoquer la présentation des œuvres telles qu’elles peuvent être faites dans leurs intérieurs. À cette fin, le cabinet des collectionneurs privilégiera des accrochages denses et sans classement chronologique.

Centre de recherche Nicolas Poussin

Nicolas Poussin, Un repas funéraire antique, dessin, vers 1644. Musée du Grand Siècle, donation Pierre Rosenberg.

Le centre de recherche Nicolas Poussin complétera le dispositif muséal ; il abritera la bibliothèque et la documentation de Pierre Rosenberg, une des plus complètes au monde pour le XVIIe siècle français et italien, ainsi que le cabinet des dessins et des bureaux et salles de séminaire pour les chercheurs.

Accès

Le site est desservi par les transports en commun :

Notes et références

  1. http://www.saintcloud.fr/files/site/principal/documents/presse/dp_caserne_sully_saint_cloud.pdf
  2. a et b Anissa Hammadi, « Saint-Cloud : les grandes ambitions du futur musée du Grand-Siècle se précisent », sur Le Parisien, (consulté le ).
  3. Didier Rykner, « Un nouveau musée aux Andelys abritera la collection de Pierre Rosenberg », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  4. « Un musée du Grand Siècle à Saint-Cloud », sur Le Journal Des Arts (consulté le )
  5. « Patrick Devedjian et Pierre Rosenberg, entretien croisé - Conseil départemental des Hauts-de-Seine », sur www.hauts-de-seine.fr (consulté le )
  6. La Tribune de l'Art, « Musée du Grand siècle à Saint-Cloud : l'interview de Patrick Devedjian », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  7. Didier Rykner, « La collection Rosenberg ira finalement à Saint-Cloud, pour un projet enthousiasmant – La Tribune de l'Art », sur La Tribune de l'Art, (consulté le ).
  8. Didier Rykner, « La collection Rosenberg ira finalement à Saint-Cloud, pour un projet enthousiasmant », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  9. « La Donation Pierre Rosenberg - Musée du Grand Siècle », sur museedugrandsiecle.hauts-de-seine.fr (consulté le )
  10. Didier Rykner, « Les premières acquisitions du Musée du Grand Siècle », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  11. « Le Musée du Grand Siècle - Musée du Grand Siècle », sur museedugrandsiecle.hauts-de-seine.fr (consulté le ).
  12. « HDS.mag n°84 », sur calameo.com (consulté le ), p. 41-43.
  13. Christophe Leray, « Musée du Grand Siècle, de Rudy Ricciotti – Le fait d’un prince ? », sur Chroniques d‘architecture, (consulté le )
  14. Bénédicte Bonnet Saint-Georges, « Musée du Grand Siècle à Saint-Cloud : le projet se précise », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  15. « Hauts-de-Seine : à Sceaux, le musée du Grand Siècle fait son avant-première », sur Les Echos, (consulté le )
  16. Didier Rykner, « Les premières acquisitions du Musée du Grand Siècle », sur La Tribune de l'Art, (consulté le )
  17. « Du Louvre au musée du Grand Siècle : la collection privée de Pierre Rosenberg nous livre ses secrets », sur Connaissance des Arts, (consulté le )
  18. « Un musée pour le Grand Siècle », sur HDS Mag : le magazine digital du département des Hauts de Seine, (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Musée du Grand Siècle, sur Wikimedia Commons

  • Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata
  • « Présentation du lancement du projet », sur le site de la Tribune de l'Art.
  • icône décorative Portail des musées
  • icône décorative Portail de la France du Grand Siècle
  • icône décorative Portail des Hauts-de-Seine