Léa Drucker

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Drucker.

Léa Drucker
Description de cette image, également commentée ci-après
Léa Drucker en 2013
Données clés
Nom de naissance Léa Dorothy Irène Drucker
Naissance (52 ans)
Caen (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables L'Homme de sa vie
Jusqu'à la garde
Close
Séries notables Le Bureau des légendes
La Guerre des mondes

modifier

Léa Drucker est une actrice française, née le à Caen.

Elle obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Jusqu'à la garde lors des César 2019.

Biographie

Léa Dorothy Irène Drucker est la fille aînée de Jacques Drucker, professeur de médecine dont les parents, nés en Autriche-Hongrie, sont arrivés en France en 1925 et ont été naturalisés en 1937[1], et de Martine Le Cornec, ex-professeure d'anglais au lycée Émile-Littré à Avranches, au collège Le Clos tardif à Saint-James, et au lycée de l’Europe à Dunkerque, qui possède actuellement[Quand ?] une galerie d'art à Vains, la galerie Mic[2].

Elle est la nièce de l'animateur de télévision Michel Drucker et du fondateur de M6 Jean Drucker, et la cousine de la journaliste Marie Drucker[2].

Elle passe sa jeunesse avec sa famille aux États-Unis entre Washington (où elle se découvre une passion pour le patin à glace[2]) et Boston, ainsi qu'en France dans l'archipel anglo-normand des îles Chausey[3].

Elle découvre sa vocation en 1987, lorsqu'elle participe au club de théâtre du lycée Molière à Paris[4]. Elle est élève au lycée Montaigne[réf. nécessaire].

Zabou Breitman et Léa Drucker en .

Carrière

Léa Drucker suit des cours de comédie à l'École de la rue Blanche. Édouard Baer l'aide en l'engageant comme chroniqueuse chez Radio Nova[2]. Sa carrière de comédienne au théâtre prend véritablement son essor en 1999 dans des pièces classiques (Le Misanthrope, mis en scène par Roger Hanin), ou contemporaines (Blanc, d'Emmanuelle Marie, mis en scène par Zabou Breitman et Matthieu Le Bihan, pièce dans laquelle elle incarne la sœur cadette d'Isabelle Carré).

En 1988, elle apparaît pour la première fois à l'écran en tant que figurante dans Kung-fu Master d'Agnès Varda. Elle fait des apparitions au petit écran dans des séries comme Chien et chat puis Anne Le Guen en 1995[3], et dans des téléfilms comme Colis d'oseille Yves Lafaye en 1993.

En 2001, elle est présélectionnée comme meilleur espoir féminin aux Césars 2001 pour Chaos de Coline Serreau.

En 2002, elle interprète son premier « premier rôle » au cinéma avec Papillons de nuit réalisé par John Pepper.

En 2012, elle retrouve Thomas Gilou dans La Vérité si je mens ! 3, 17 ans après un de ses premiers rôles dans Raï.

Elle mène une carrière alternant cinéma, télévision et théâtre.

De 2015 à 2017, elle interprète le rôle d'une psychiatre de la DGSE dans la série télévisée Le Bureau des légendes.

En 2019, elle obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Jusqu'à la garde.

De 2019 à 2022, elle interprète le rôle d'une astrophysicienne de l'IRAM dans la série télévisée La Guerre des mondes.

En 2022, elle joue l'une des mères dans Close de Lukas Dhont, qui obtient le grand prix du Festival de Cannes 2022.

Dans le film d'animation de science-fiction Mars Express de Jérémie Périn[5], elle prête sa voix à la protagoniste Aline Ruby, détective prise dans une course contre-la-montre avec son coéquipier androïde [5].

Vie privée

Elle est pacsée à Julien Rambaldi avec qui elle a une fille, Martha née le 11 juillet 2014[6].

Filmographie

Cinéma

Longs métrages

Courts métrages

Doublage

Télévision

Téléfilms

Séries télévisées

Séries d'animation

  • 2016 : Blaise, créée par Dimitri Planchon, réalisée par Jean-Paul Guigue, trente épisodes[7] : la mère[8]
  • 2018-2020 : 50 nuances de Grecs de Jul : divers voix

Théâtre

Distinctions

Récompenses

Nominations

Décorations

Notes et références

  1. « La famille DRUCKER | Mémoire vir(e)tuelle », sur www.memoire-viretuelle.fr (consulté le )
  2. a b c et d Caroline de Bodinat, « Léa Drucker, tout vient à point », sur liberation.fr,
  3. a et b http://www.web-libre.org/profil/toli,82.html, « Léa Drucker : biographie - Web-Libre », sur www.web-libre.org (consulté le )
  4. « Léa Drucker », Pure People,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. a et b « Dans le film d'animation "Mars Express" de Jérémie Périn, Léa Drucker est en mode "Blade Runner" », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  6. « Léa Drucker maman à 42 ans : ses confidences sur Martha, sa fille, et son "fantasme de mère" », sur Closer, (consulté le )
  7. « Blaise », sur ARTE (consulté le ).
  8. « Sur Arte, Blaise de Dimitri Planchon sera le héros de la rentrée », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  9. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - hiver 2019 », sur Ministère de la Culture (consulté le ).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Léa Drucker, sur Wikimedia Commons

Bibliographie

  • Olivier Pélisson, " J'essaie de simplifier ", entretien, Bande à Part, 26 janvier 2018

Liens externes

  • Le coin du cinéphage

  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Africultures
    • AllMovie
    • Allociné
    • IMDb
    • Unifrance
  • Ressources relatives au spectacleVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Les Archives du spectacle
    • Theatre-contemporain
  • Ressources relatives à la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Discogs
    • MusicBrainz
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Radio France
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • Espagne
    • Israël
    • NUKAT
    • WorldCat
v · m
Années 1970
Années 1980
Années 1990
Années 2000
Années 2010
Années 2020
  • icône décorative Portail du cinéma français
  • icône décorative Portail du théâtre
  • icône décorative Portail de la télévision française
  • icône décorative Portail de Caen