Danièle Thompson

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Tannenbaum et Thompson.

Danièle Thompson
Danièle Thompson lors du Festival de Cannes 2019.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
MonacoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
françaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Scénariste, dialoguiste, réalisatrice, écrivaineVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Beau-parent
Enfants
Caroline Thompson
Christopher ThompsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur‎ ()
Commandeur de l'ordre national du Mérite ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Danièle Claude Renée Tannenbaum, connue sous le nom de Danièle Thompson, née le à Monaco, est une scénariste, dialoguiste, réalisatrice et écrivaine française.

Elle est la fille du réalisateur Gérard Oury et de l'actrice Jacqueline Roman, et la belle-fille de Michèle Morgan. Elle est la mère de Christopher Thompson et de Caroline Thompson.

Biographie

Jeunesse et formation

Danièle Thompson naît le à Monaco, où son père, Gérard Oury, s'est réfugié dès 1940 avec sa compagne, la comédienne Jacqueline Roman[2], afin d'échapper aux mesures antijuives mises en place dans la France occupée. C'est dans cette perspective que Max-Gérard Houry Tannenbaum, dit Gérard Oury, décide de ne pas reconnaître sa fille unique à sa naissance, pour qu'elle porte le nom de sa mère en évitant ainsi le statut de juive[3].

Danièle Thompson entame des études de droit qu'elle abandonne[4] après un an, gagnée par l'ennui. En 1960, elle part s'installer avec sa mère à New York, où elle suit des cours d'histoire de l'art et où elle épouse deux ans plus tard Richard Thompson, un financier américain, avec qui elle a deux enfants : Caroline, née en 1964, et Christopher, né en 1966.

Scénariste à succès (années 1970-1990)

Danièle Thompson revient en France et débute en 1966, pour le film La Grande Vadrouille, une longue collaboration de scénariste avec son père. Elle est avec ce dernier à New York lorsqu'elle apprend, en 1970, la disparition de Bourvil qui devait jouer Blaze dans La Folie des grandeurs, rôle tenu finalement par Yves Montand. Elle coécrit tous les scénarios de son père jusqu'à Vanille Fraise en 1989.

On lui doit les scénarios de quelques-uns des plus grands succès du cinéma français : La Grande Vadrouille (dans lequel elle tient un rôle de figurante), Les Aventures de Rabbi Jacob (1973), La Boum (1980)...

En 1977, elle est nommée aux Oscars pour le meilleur scénario original avec le film Cousin, Cousine. Elle fait partie du jury au Festival de Cannes en 1986.

En 1995, elle est nommée aux Césars, avec Patrice Chéreau, pour le meilleur scénario original avec La Reine Margot.

En 1998, elle écrit avec Stomy Bugsy les paroles de la chanson Joyeux anniversaire Maman pour le film Belle-maman réalisé par Gabriel Aghion. Dans le film, la chanson est interprétée par Catherine Deneuve lors de la scène d'anniversaire ainsi que lors du générique de fin.

Réalisatrice (depuis les années 2000)

En 1999, elle réalise son premier film : La Bûche, une comédie dramatique familiale qui lui permet de diriger Sabine Azéma, Emmanuelle Béart, Charlotte Gainsbourg et Claude Rich.

Elle poursuit avec la comédie romantique Décalage horaire, dont les stars internationales Jean Reno et Juliette Binoche sont les têtes d'affiche.

Elle revient aux comédies chorales en écrivant et réalisant Fauteuils d'orchestre (2006), puis Le code a changé (2009), deux projets qui confirment son intérêt pour le microcosme parisien.

Le , elle est promue au titre d'officier de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy.

En juin 2010, elle figure, avec Isabelle Adjani, Paul Auster, Isabelle Huppert, Milan Kundera, Salman Rushdie, Mathilde Seigner, Jean-Pierre Thiollet et Henri Tisot, parmi les signataires de la pétition en soutien à Roman Polanski, lancée au lendemain de l'arrestation du cinéaste en Suisse[5].

Danièle Thompson en 2014, à l'avant-première du film Salaud, on t'aime.

En 2012, elle épouse Albert Koski, producteur de ses films, et rencontré en 1975 dans les coulisses du théâtre des Champs-Élysées, lors d'un concert de Jorge Ben Jor et de Gilberto Gil[6],[7].

L'année 2013 la voit conclure sa trilogie parisienne, avec une nouvelle comédie chorale, Des gens qui s'embrassent.

En , elle est la présidente du jury des longs-métrages du festival international du film policier de Beaune. En juillet 2016, elle est l'invitée d'honneur à Nîmes de la 12e édition du festival Un Réalisateur dans la ville[8].

Quand en 2016 elle change d'univers en signant son septième long-métrage comme réalisatrice, le biopic Cézanne et moi porté par Guillaume Canet et Guillaume Gallienne, elle essuie un échec critique[9] et commercial[10].

En , elle fait partie du jury de Sandrine Bonnaire lors du 33e Festival du film de Cabourg. Quelques mois plus tard, en septembre, elle retrouve à nouveau Sandrine Bonnaire à la présidence d‘un jury, celui du 30e Festival du film britannique de Dinard. Un mois plus tard elle prend part au premier jury du Festival Ciné Roman de Nice.

Elle est la présidente de la 47e cérémonie des César qui a lieu le 25 février 2022[11].

Filmographie

Comme scénariste

Cinéma

Télévision

Comme réalisatrice

Théâtre

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références de qualité et vérifiables (comment faire ?) ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Distinctions

Décorations

Récompenses

Nominations

Notes et références

  1. « http://www.cineressources.net/repertoires/archives/fonds.php?id=thompson »
  2. Née Friedlander
  3. Olivier de Bruyn, « Danièle Thompson, histoires de famille », Les Échos, 5 avril 2013.
  4. Interview de Danièle Thompson sur Europe 1, dimanche 14 avril 2013 à 14 heures (émission d'Isabelle Morizet "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie")
  5. Polanski : la pétition - La règle du jeu
  6. « Danièle Thompson : Mariage de la réalisatrice de Fauteuils d'orchestre », Pure People,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Les Oury en famille à Saint-Tropez », Leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Un réalisateur dans la Ville 2016. Danièle Thompson à Nîmes » », Nemausus.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Cézanne et moi : Les critiques presse » [vidéo], sur Allociné (consulté le ).
  10. « Box Office du film Cézanne et moi » [vidéo], sur Allociné (consulté le ).
  11. Manon Bricard, « César 2022 : palmarès et temps forts de la 47e cérémonie », sur www.linternaute.com (consulté le )
  12. Légion d'honneur : Vincent Bolloré et Max Gallo promus - Le Monde, 12 avril 2009
  13. https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000020506686

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Danièle Thompson, sur Wikimedia Commons

  • Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • AllMovie
    • Allociné
    • Filmportal
    • IMDb
  • Ressource relative au spectacleVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Radio France
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Deutsche Biographie
    • Dictionnaire universel des créatrices
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • ISNI
    • BnF (données)
    • IdRef
    • LCCN
    • GND
    • Japon
    • CiNii
    • Espagne
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Israël
    • NUKAT
    • Catalogne
    • Tchéquie
    • Corée du Sud
    • WorldCat
v · m
Danièle Thompson
Réalisatrice
Scénariste
  • icône décorative Portail du cinéma français
  • icône décorative Portail de la réalisation audiovisuelle