Aroldo

Cet article est une ébauche concernant l’opéra ou l’opérette.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aroldo
Description de cette image, également commentée ci-après
Données clés
Genre Drame lyrique
Nbre d'actes 4
Musique Giuseppe Verdi
Livret Francesco Maria Piave
Langue
originale
Italien
Sources
littéraires
The Betrothed (Les Fiancés) de Walter Scott et Harold, or The Last of the Saxon Kings d'Edward Bulwer-Lytton
Dates de
composition
1856-1857
Création
Teatro nuovo, Rimini
Drapeau de l'Italie Italie

Versions successives

  • 1850 : Stiffelio (totalement refondu pour donner Aroldo)

Personnages

  • Aroldo, chevalier saxon de retour des croisades (ténor)
  • Mina, son épouse (soprano)
  • Egberto, chevalier âgé, vassal de Kenth, père de Mina(baryton)
  • Briano, saint homme (basse)
  • Godvino, chevalier de fortune, hôte d'Egberto (ténor)
  • Enrico, cousin de Mina (ténor)
  • Elena, cousine de Mina (mezzo-soprano)
  • Jorg, serviteur d'Aroldo (rôle muet)
  • Croisés, gentilshommes et dames de Kenth, écuyers, pages, hérauts, chasseurs saxons, paysans écossais (chœur)

modifier Consultez la documentation du modèle

Aroldo est un opéra en 4 actes de Giuseppe Verdi sur un livret en italien de Francesco Maria Piave d'après The Betrothed (Les Fiancés) de Walter Scott et Harold, or The Last of the Saxon Kings d'Edward Bulwer-Lytton et créé au Teatro nuovo de Rimini le .

Il s'agit de la refonte de Stiffelio, précédente collaboration du compositeur et du librettiste sur le même sujet.

Genèse

Araldo est une révision du Stiffelio (1850) qui avait été censuré à cause de l'apparence « immorale » de l'argument qui présentait un pasteur protestant trompé par sa femme et dont le caractère germanique des personnages ne convenait pas aux goûts du public italien. En 1856, Verdi décide de réécrire l'histoire en collaboration avec Francesco Maria Piave en s'inspirant de deux romans, The Betrothed (Les Fiancés) de Walter Scott et Harold, or The Last of the Saxon Kings (Harold, le dernier des rois Saxons) d'Edward Bulwer-Lytton.

Création

Après une année de révision, Aroldo est prêt à être porté à la scène et Verdi choisit Bologne pour la première. Mais Ricordi, son éditeur et ami, suggère la ville de Rimini.

Distribution

  • Aroldo, chevalier saxon de retour des croisades : Emilio Pancani (ténor)
  • Mina, son épouse : Marcellina Lotti (soprano)
  • Egberto, chevalier âgé, vassal de Kenth, père de Mina : Gaetano Ferri (baryton)
  • Briano, saint homme : Giovanni Battista (basse)
  • Godvino, chevalier de fortune, hôte d'Egberto : Salvatore Poggiali (ténor)
  • Enrico, cousin de Mina : Napoleone Senigaglia (ténor)
  • Elena, cousine de Mina : Adelaide Panizza (mezzo-soprano)
  • Orchestre et chœurs : Teatro nuovo, Rimini
  • Maestro Concertatore : Giuseppe Verdi
  • Directeur d’orchestre : Angelo Mariani
  • Direttore di scena : Francesco Maria Piave

Représentations successives

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

L'opéra est plus tard présenté à Bologne puis à Turin et Naples.

Réception

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

La critique

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Le public

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Argument

L’action se déroule au XIIIe siècle dans la demeure d'Egberto dans le Kent pendant les trois premiers actes et sur les rives du Loch Lomond en Écosse pendant le dernier.

Acte I

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Acte II

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Acte III

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Acte IV

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Analyse

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Orchestration

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Commentaire

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Un nombre considérable de changements a transformé les trois actes de la première version, et un acte supplémentaire a été rajouté.

Annexes

Bibliographie

  • Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin, Giuseppe Verdi, Bleu nuit éditeur, Paris, 2013  (ISBN 978-2-35884-022-4)
  • Roland Mancini, Aroldo dans Guide des opéras de Verdi, Jean Cabourg, directeur de la publication Fayard, collection Les indispensables de la musique, Paris, 1990, pp. 367–389 (ISBN 2-213-02409-X)
  • Harrewood, Aroldo, dans Tout l'opéra, de Monteverdi à nos jours (Kobbé), Robert Laffont, Collection Bouquins, 1993, pp. 398–401 (ISBN 2-221-07131-X)
  • Piotr Kaminski, Aroldo, Fayard, collection Les indispensables de la musique, Paris, 2004, pp. 1611–1612 (ISBN 978-2-213-60017-8)

Notes et références


Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Aroldo » (voir la liste des auteurs).
  • Istituto di studi verdiani
  • Ouvrages cités

Articles connexes

Liens externes

  • Ressources relatives à la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • International Music Score Library Project
    • AllMusic
    • Carnegie Hall
    • MusicBrainz (œuvres)
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • VIAF
    • BnF (données)
    • LCCN
    • GND
    • WorldCat
  • Portale Verdi (it) (livret en ligne)
  • Istituto nazionale di studi verdiani (it) et (en)


v · m
  • icône décorative Portail de la musique classique
  • icône décorative Portail de l’opéra
  • icône décorative Portail du XIXe siècle
  • icône décorative Portail de l’Italie