Ada et Turing

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Ada et Turing.

Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ada et Turing sont deux superordinateurs construits par IBM, acquis par GENCI pour l'IDRIS, le centre de calcul numérique intensif d'Orsay, appartenant au CNRS. Ces systèmes effectuent des calculs pour des chercheurs (par exemple en médecine) français depuis 2013. Ada et Turing sont physiquement couplés, mais ils peuvent fonctionner de façon indépendante. Fonctionnant en synergie, ils délivrent le maximum de puissance de calcul, soit une puissance pétaflopique cumulée.

Le supercalculateur Ada est baptisé en mémoire d'Ada Lovelace ; le supercalculateur Turing est baptisé en hommage à Alan Turing.

Caractéristiques

  • Ada affiche une puissance de 230 téraflops et utilise 336 nœuds larges de calcul organisés chacun autour de 32 cœurs Intel[1]. Il est composé d'environ 10 000 cœurs de calcul[2].
  • Turing est un Blue Gene/Q délivrant 836 téraflops, il utilise 65 536 cœurs de calcul IBM POWER[1]. Il consomme deux fois moins de watts que Curie[2].

Ils coûtent environ 20 millions d'euros[2].

Notes et références

  1. a et b « GENCI renouvelle les moyens de calcul haute performance extrême de l'IDRIS du CNRS », sur www2.cnrs.fr, (consulté le ).
  2. a b et c « Supercalculateurs: la France se dote de deux nouvelles machines, Ada et Turing », sur www.challenges.fr, (consulté le ).

Articles connexes

  • Curie (superordinateur)
  • TERA-10
  • TERA-100
  • Green 500
  • icône décorative Portail de l’informatique